Marseille : Les derniers adieux à Bernard Tapie

Marseille : Les derniers adieux à Bernard Tapie©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le vendredi 08 octobre 2021 à 15h30

Après une chapelle ardente à l'Orange Vélodrome, les obsèques de Bernard Tapie ont été célébrées ce vendredi en la cathédrale Sainte-Marie-Majeure. L'occasion pour les supporters de l'OM ainsi que les proches de l'homme d'affaires de lui rendre un ultime hommage.



Après une messe à Paris puis une chapelle ardente à l'Orange Vélodrome, Bernard Tapie repose désormais dans sa dernière demeure. Avant son inhumation au cimetière de Mazargues, à quelques encablures de l'enceinte phocéenne, l'ancien président de l'Olympique de Marseille a eu droit à des obsèques en la cathédrale Sainte-Marie-Majeure lors d'une messe célébrée par l'archevêque de Marseille, Mgr Jean-Marc Aveline. Alors que la cérémonie était prévue à 11h00 ce vendredi matin, de nombreux supporters de l'OM ont décidé d'honorer la mémoire de l'ancien président de leur club de cœur en accompagnant le convoi funéraire au son de leurs chants. Passé par le Vieux Port, ce cortège est également passé devant la mairie de la cité phocéenne, l'occasion pour le maire de la ville Benoît Payan de saluer la foule qui a suivi le corbillard dans les rues jusqu'au pied de la cathédrale. Pour cette cérémonie, le clan Tapie était aux premiers rangs. Un de ses petit-fils, Louis, a ouvert la cérémonie en interprétant à la trompette la chanson Amazing Grace.

Borloo : « Le gladiateur se repose enfin »

C'est ensuite Rodolphe, autre petit-fils de Bernard Tapie, qui a pris la parole. « On dit qu'on ne choisit pas sa famille, mais je suis tellement heureux, tellement fier d'appartenir à celle-là. Je suis si fier de t'avoir offert avant ton dernier voyage ton seul et unique arrière-petit-fils, a-t-il déclaré. Des arrières petits enfants, tu en auras bien d'autres. Adieu Daddy, tu es chez toi ici. Avec Hugo, nous irons t'embrasser tous les samedis et te compter les exploits de l'OM que tu as propulsé au toit de l'Europe. » Des obsèques qui se sont tenue en présence de nombreux proches tels le maire de Valenciennes Jean-Louis Borloo. « Le gladiateur se repose enfin. Bernard, tu es rentré chez toi, a confié l'ancien ministre. L'émotion est tellement forte en France. Je suis certain que tu la ressens. » Le maire de Marseille a également pris la parole, assurant que Bernard Tapie était « un enfant de Marseille ». « Il a porté haut cet amour pour Marseille jusqu'à faire le choix d'y faire son dernier voyage », a ajouté l'édile.


Aveline : « Bernard Tapie n'était pas un saint, loin de là ! »

Mgr Jean-Marc Aveline, quant à lui, n'a pas cherché à mettre de côté la « part d'ombre » du sulfureux personnage lors de son homélie. « Bernard Tapie n'était pas un saint, loin de là ! » a-t-il confié avant d'ajouter que l'ancien patron de l'OM avait également « tutoyé aussi bien les sommets que les abîmes, les salons du pouvoir que les cellules de prison ». A l'issue d'une cérémonie longue de près de deux heures, le cercueil de Bernard Tapie a quitté la cathédrale Saint-Marie-Majeure alors que la chanson We Are the Champions a retenti. C'est alors que les supporters de l'OM massés devant les portes de la cathédrale ont lancé des chants en la mémoire de celui qu'ils surnommaient affectueusement le « Boss », repris notamment par Sophie Tapie. C'est alors que le corbillard a quitté les lieux pour rejoindre le cimetière de Mazargues, où Bernard Tapie a été inhumé dans la plus stricte intimité... même si plus d'une centaine de supporters ont tout de même fait le déplacement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.