L1 (J8) : Montpellier vient à bout de Strasbourg

L1 (J8) : Montpellier vient à bout de Strasbourg©Panoramic, Media365
A lire aussi

Vincent DEGREMONT, Media365, publié le samedi 17 septembre 2022 à 18h57

Grâce à un penalty de Savanier en fin de match, Montpellier a enfoncé Strasbourg ce samedi (2-1), lors de la 8eme journée de Ligue 1. Si le MHSC renoue avec le succès, le RCSA n'a lui toujours pas connu la victoire cette saison.



Dixièmes, les Héraultais restaient sur deux piteux revers, lors de la réception de Lille (1-3) et à Angers (2-1). 17emes et premiers relégables, les Alsaciens ne l'avaient pas encore emporté cette saison. Deux formations en manque de confiance qui voulaient capitaliser avant la trêve internationale. En relançant trop vite, Jonas Omlin a offert l'opportunité à Strasbourg d'ouvrir le score dès les premières minutes (4eme). Habib Diarra a alors intercepté, puis a lancé Jean-Eudes Aholou sur la droite. Le milieu s'est infiltré dans la surface, avant de servir Kevin Gameiro en retrait. D'une dizaine de mètres, l'international français a contrôlé puis frappé fort du droit. Omlin s'est rattrapé en allant chercher le ballon sous la lucarne. Avertissement sans frais pour le gardien suisse, très concentré sept minutes plus tard pour plonger derrière lui et repousser sur la ligne un centre raté Ronaël Pierre-Gabriel qui s'était transformé en frappe vicieuse !

Les Strasbourgeois pauvres dans le jeu

Face à un bloc bas et une défense à cinq, les locaux s'en sont remis aux coups de pied arrêtés et à la précision de Téji Savanier. A la 16eme, c'est... Aholou qui a failli marquer contre son camp sur un corner du capitaine montpelliérain. Fort heureusement pour le milieu alsacien, le montant droit a repoussé sa tête malencontreuse. Une minute plus tard, sur un coup franc botté côté droit par le meneur de jeu pailladin, Arnaud Nordin est passé devant Diarra pour décroiser une tête puissante sous la barre (17eme). Le MHSC prenait la mène et pensait même bisser en fin de première période, sur un nouveau coup franc parfaitement dosé par Savanier côté droit. Au premier poteau, Nordin a prolongé de la tête pour Nicolas Cozza, qui a cru inscrire le but du break en se jetant, mais le VAR annula la réalisation pour hors-jeu (45eme).

Les hommes de Julien Stéphan gardaient donc la tête hors de l'eau. Mais ne furent pas très inspirés au retour du vestiaire. Repliés un cran plus bas qu'en première période, les joueurs d'Olivier Dall'Oglio fermaient les espaces pour contrer. A la 61eme, l'intenable Elye Wahi dévora Dimitri Liénard et Lucas Perrin sur la droite, puis leva les yeux vers Wahbi Khazri au second poteau. Matz Sels joua le tout pour le tout et se jeta sur le centre.


Savanier, tireur d'élite

Un arrêt très important, puisqu'ensuite les Montpelliérains se mirent à ronronner en attendant le coup de sifflet final. Une tactique qui porta ses fruits jusqu'à la 85eme et un corner de Liénard mal dégagé. Perrin a alors remis dans le paquet, où Valère Germain renvoya de la tête dans l'axe sur Habib Diallo, qui s'appliqua des 16 mètres pour envoyer sa volée dans le soupirail droit. La température à La Mosson chutait brusquement d'une dizaine de degrés. Vexés, les Pailladins se remirent à attaquer, et, tout au bout des arrêts de jeu, bénéficièrent d'un coup de pouce de Jean-Ricner Bellegarde, qui déséquilibra Germain dans la surface de réparation. Penalty évitable et indiscutable. Savanier a alors pris ses responsabilités, le ballon et deux petits pas d'élan, fermant son pied pour croiser puissamment à mi-hauteur. Parti du bon côté, Sels ne pouvait que s'incliner sur cette ultime frappe trop forte et trop bien placée (90eme+5). Strasbourg reste dans la charrette des quatre relégables, tandis que Montpellier grimpe provisoirement au quatrième rang.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.