L1 (J15) : Strasbourg retrouve le chemin de la victoire

L1 (J15) : Strasbourg retrouve le chemin de la victoire ©panoramic, Media365
A lire aussi

Vincent Dégremont, Media365, publié le dimanche 10 décembre 2023 à 17h32

Strasbourg s'est imposé dans le temps additionnel face au HAC (2-1) grâce à un but de Sylla. Le Racing passe devant son adversaire du jour, à la 10ème place de Ligue 1.



Quinzième, juste devant la zone rouge, le Racing ne l'avait plus emporté depuis le 24 septembre. En crise de résultats et de confiance, les hommes de Patrick Viera pouvaient toutefois compter sur leur fidèle public au moment de recevoir le promu havrais, cinq places plus haut. Dès l'engagement, Lucas Perrin balança devant, symptôme d'une équipe qui a peur de faire circuler le ballon. En revanche, les protégés de Luka Elsner n'avaient pas peur de faire tourner. Au bout d'un quart d'heure, les Seinomarins atteignirent les 72 % de possession, tant leurs hôtes avaient les pieds qui brûlaient ! Il fallait un petit coup de pouce du destin pour faire pencher la balance en faveur des Alsaciens, et il arriva à la 21ème minute.

Emegha tire les marrons du feu

Dilane Bakwa déborda sur l'aile gauche et centra. Au premier poteau, Etienne Youté dévia le ballon du haut du crâne, juste ce qu'il fallait pour lober Arthur Desmas. À l'affût au second, Emanuel Emegha reprit brillamment d'une petite touche croisée qui prit le portier havrais à contrepied. Aussitôt, l'ouverture du score mit du baume au coeur des Alsaciens. Les phases de possession s'allongeaient, les contrôles étaient moins fébriles, les joueurs plus disponibles. En face, les visiteurs n'avaient pas perdu leur qualité collective, mais continuaient de ronronner à quarante mètres de la cage gardée par Matz Sels. À la pause, les spectateurs se disaient que leur avant-centre international espoir néerlandais avait sûrement fait le plus dur. Que nenni !

Le HAC de retour aux affaires

Dès la reprise, les Havrais obtinrent un coup-franc à mi-distance, côté droit. Christopher Opéri l'enroula dans le dos d'une défense strasbourgeoise mal alignée. Au second poteau, à bout portant, Yoann Salmier n'était pas hors-jeu pour reprendre d'un extérieur du droit subtil, et mettre le ballon hors de portée du portier strasbourgeois.

Refroidis par cette égalisation au sortir du vestiaire, les locaux se remirent à balbutier leur ennuyeuse bouillie de football. Plus sereins, plus justes, les visiteurs reprirent leur domination et faillirent inscrire une deuxième réalisation à l'heure de jeu, quand Samuel Grandsir déborda sur la gauche de la surface. L'ailier vit son centre repoussé, puis tenta sa chance en angle fermé. Sels repoussa des poings. Conscient de la déliquescence de ses troupes, Viera lança Kevin Gameiro, Habib Diarra, Lebo Mothiba et Ângelo. Sans parvenir à inverser le rapport de force. À la 71ème, l'excellent Opéri centra au point de penalty, où Mohamed Bayo prolongea de la tête pour Antoine Joujou. Le dernier entrant reprit de volée de près sur la gauche... en plein sur le montant ! Le ballon revint sur Yassine Kechta, qui mit le pied en opposition sans pouvoir appuyer, et directement sur Sels.

Abakar Sylla met les habits du Père-Noël

Les protégés de Luka Elsner avaient laissé passer leur chance ! Il restait une vingtaine de secondes dans les sept minutes de temps additionnel quand Gameiro tenta une frappe à mi-distance. Contrée. Corner. Très généreux tout au long de la partie, Thomas Delaine se proposa et le frappa sortant. Laissé libre de tout marquage, Abakar Sylla s'éleva très haut sur la ligne des 5,50, smashant une tête qui ne laissa aucune chance à Arthur Desmas. Et M.Millot siffla la fin de la partie. Trois points tombés du ciel pour une équipe morose, qui a toutefois la réussite pour ne pas tomber dans la charrette ! Les Havrais n'ont pas la même angoisse, ni les mêmes impératifs, mais s'en voudront de leur manque de lucidité sur la dernière action.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.