PSG : Un nouveau stade moderne en banlieue pour le club ?

A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 29 février 2024 à 20h52

Nouvel actionnaire du PSG depuis décembre dernier, Arctos, par la voix son directeur général Alastair Seaman, a affirmé certaines ambitions. Il a notamment parlé de la "forte possibilité de voir le PSG développer un nouveau stade moderne en banlieue".

Le fonds d'investissement Arctos, nouvel actionnaire du PSG auprès de QSI depuis le 8 décembre dernier, est ambitieux. L'actionnaire, qui va posséder 12,5 % du club de la capitale à terme contre un investissement de 500 millions d'euros, s'est exprimé à travers la voix de son directeur général, Alastair Seaman. Lors d'un colloque organisé par le Financial Time, à Londres, le dirigeant a valorisé le projet représenté par le PSG. "Ils ont dépensé 150 million d'euros dans un nouveau centre d'entraînement qui n'aura pas d'équivalent. Le club jouit d'un bassin de population immense qui fournit le plus de talents au monde. Ces deux données combinées à l'envie d'investir pour avoir une équipe plus jeune et plus française rendent le projet intéressant financièrement", a mis en exergue Seaman.

"Une forte possibilité de voir le PSG développer un nouveau stade moderne en banlieue"

En outre, il a également abordé la "forte" possibilité de développer un nouveau stade moderne en banlieue de Paris pour le PSG. "C'est en cours, on y travaille avec eux. Il y a trop de demandes insatisfaites aujourd'hui et ce projet peut régler le problème. C'est simple, en fait : il y a un seul club dans une ville comme Paris, qui est une des plus visitées au monde. Cela a permis que leur marque devienne plus grande que le Championnat local. Très peu de clubs sont capables de réaliser cela", a évalué le directeur général d'Arctos. Mi-février, la présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, selon les informations de nos confrères de France Bleu Paris, a effectué des démarches auprès des maires des villes franciliennes de plus de 10 000 habitants en capacité d'accueillir le nouveau stade des champions de France. Nos confrères de L'Equipe eux, ont assuré qu'Arctos incitait fortement le club de la capitale à développer des projets très ambitieux pour augmenter ses recettes autour du stade, un objectif qui semble très compliqué dans la configuration actuelle du Parc des Princes. Sur le plan sportif, le leader de la Ligue 1 ouvrira la 24ème journée, vendredi soir à Louis-II, face à l'AS Monaco (21 heures).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.