Montpellier : La mise au point de Khazri

A lire aussi

Patrick Juillard, Media365, publié le samedi 11 mars 2023 à 14h40

Remis en selle par le retour de Michel Der Zakarian, Wahbi Khazri a longuement évoqué devant la presse le nouveau souffle de Montpellier, qui a engrangé 10 points sur 12 possibles.

Revenu en grâce avec le retour de Michel Der Zakarian, Wahbi Khazri s'est présenté face à la presse à la veille du déplacement à Ajaccio, dimanche (15h) dans le cadre de la 27e journée de Ligue 1. Pour l'international tunisien (74 sélections, 25 buts avec les Aigles de Carthage), le courant passe mieux qu'avec Romain Pitau et le précédent staff, qui lui auraient manqué de respect.

« D'où je viens, on se dit les choses. Je ne pense pas être un tricheur, sinon j'aurais eu beaucoup plus de bas dans ma carrière », a lâché Wahbi Khazri, avant d'aborder sa passe difficile sous le règne du prédécesseur de MDZ. « Je me suis toujours bien entendu avec tous mes coachs. Je suis quelqu'un de confiance qui essaie de la rendre. Avec Romain, ça s'est super bien passé mais je n'avais pas eu cette confiance sur le terrain. Peut-être aussi que mes performances n'étaient pas en adéquation avec ce qu'il attendait. Mais je pense que j'aurais mérité un peu plus de respect. C'est autre chose mais quand on me respecte et qu'on me donne de la confiance, je me donne au maximum », a poursuivi l'ancien Rennais et Stéphanois, avant de revenir sur la bonne passe actuelle de son équipe, qui a pris ses distances avec la zone de relégation.

« Parler, c'est bien, mais les actes, c'est mieux »

« Parler, c'est bien, mais les actes, c'est mieux. Je pense que c'est ce qui nous a manqué, a estimé Wahbi Khazri.On a beaucoup parlé, tout le monde a un peu trop parlé. On s'est rendu compte, surtout avec l'arrivée du nouveau coach, qu'il fallait surtout mettre plus d'ingrédients dans nos matchs pour les gagner. On voit que dès qu'on est compacts, plus agressifs, qu'on met plus d'intensité, on a les qualités offensives pour faire mal ensuite. »

L'homme aux 73 buts en Ligue 1 revient enfin sur le changement brutal d'attitude des Héraultais. « C'est dur à expliquer, car ce sont les mêmes joueurs qui ont fait ce début de saison compliqué et cette série de 4 matchs positifs (3 victoires, 1 nul, ndlr)... On n'a pas fait, nous, ce qu'il fallait sur le terrain pour obtenir les résultats escomptés et nous en sommes les premiers fautifs. L'arrivée du nouveau coach a amené plus de sérénité, plus de calme. On a traversé une période compliquée, avec ces quatre descentes qui font un peu peur à tout le monde. Il a apporté aussi son expérience et cela nous a fait beaucoup de bien. On s'est réunis, les joueurs et on s'est dit qu'il fallait qu'on élève tous notre niveau, qu'on avait une série de matchs importante avant la trêve. Pour le moment, on l'aborde bien », a conclu Wahbi Khazri, avant le déplacement sur ses terres corses natales.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.