Euro (F) : Les Bleues en quarts et certaines de terminer premières

Euro (F) : Les Bleues en quarts et certaines de terminer premières©Panoramic, Media365

Rédaction Media365, publié le jeudi 14 juillet 2022 à 23h00

La France, en disposant de la Belgique jeudi (2-1), sécurise officiellement sa première place du groupe D à l'Euro, avant même la dernière journée.



Si la logique et le football ne font pas toujours bon ménage, il semblait difficile d'imaginer autre chose qu'une nouvelle victoire de l'équipe de France féminine contre la Belgique, ce jeudi soir. Parce que les Bleues avaient proposé un véritable récital contre l'Italie quatre jours plus tôt, avec un succès dessiné en deux temps, trois mouvements - une mi-temps, plus exactement (5-1). Et parce que cette même Italie était l'adversaire le plus coriace du groupe... sur le papier. Car ce France - Belgique ne s'est pas exactement déroulé comme on l'imaginait, justement. Pour leur seconde sortie dans ce premier tour, les tricolores ont tenu leur rang, mais elles ont souvent balbutié leur football, se contentant du minimum pour valider leur qualification. C'est un luxe qui comptera pour la suite.

Diani frappe d'entrée de jeu

Il n'a pas fallu attendre longtemps pour voir l'opposition de styles entre les deux équipes. Avec un pressing haut et une bonne utilisation des côtés, les Bleues ont vite cherché à réciter leurs gammes pour mettre à mal la défense belge. Diani et Cascarino ont encore montré qu'elles avaient des jambes, multipliant les coups de boutoir sur leurs flancs, par la vitesse ou le dribble. Et à ce petit jeu, c'est la Parisienne, sur une action initiée par la Lyonnaise, qui a débloqué la situation d'une tête subtile suite à un centre précis de Karchaoui (1-0, 6e).

Les Bleues moins flamboyantes

Dans cette configuration, l'équipe de France est tombée dans une forme de faux rythme, avec un peu plus d'approximations dans ses transmissions. Elle a aussi été pénalisée par la sortie sur blessure assez rapide de Katoto pour une blessure au genou, après le quart d'heure de jeu. Sans leur point de fixation habituel, les Bleues ont peiné dans l'animation. Et la Belgique a fini par en profiter sur sa première incursion, d'un but du pointu de Cayman sur une action assez directe (1-1, 41e).

La bande à Corinne Diacre a néanmoins eu le mérite de se révolter pour reprendre l'avantage dans la foulée. Sur un corner joué en deux temps, Mbock a placé un puissant coup de casque à bout portant (2-1, 41e). Les Bleues se sont alors contentées de gérer cet avantage lors d'un second acte assez brouillon, où les Belges ont utilisé toutes leurs armes pour refaire surface, sans succès. Symbole de cette soirée laborieuse : un penalty manqué par Renard en fin de match, en deux temps et pourtant seule face au but vide pour terminer (90+1). Lorsque l'on scintille moins, il faut savoir gagner, aussi. Le contrat est rempli.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.