PSG : Hamraoui menacée par le garde du corps de Diallo ?

PSG : Hamraoui menacée par le garde du corps de Diallo ?©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 03 décembre 2021 à 11h58

Alors que les Parisiennes Kheira Hamraoui, victime d’une agression le mois dernier, et Aminata Diallo, un temps suspectée, ont fait part de leur volonté de rejouer ensemble, la première aurait affirmé avoir été menacée par le garde du corps de sa coéquipière.



Leur retour est censé intervenir "très prochainement" selon le PSG, sans que l’on sache précisément quand Kheira Hamraoui et Aminata Diallo pourront reprendre la compétition. Depuis l’agression de la première le 4 novembre à Chatou, où elle avait été extraite de la voiture conduite par sa coéquipière avant d’être frappée à coups de barre de fer, Hamraoui n’est plus apparu dans le groupe parisien, alors que Diallo, suspectée dans un premier temps et qui avait très mal vécu d’être placée en garde à vue, avait elle rejoué lors de la rencontre de Ligue des champions contre le Real Madrid le 9 novembre avant de manquer les trois derniers matchs des championnes de France.

L'avocat de Diallo dément

Et le PSG a organisé une rencontre entre les deux joueuses, en présence d’une médiatrice indépendante, jeudi après-midi au centre d’entraînement de Bougival. D’après L’Equipe, elles ont toutes les deux affirmé qu’elles étaient prêtes à rejouer ensemble. Et Diallo a ensuite regretté de devoir continuer à s’entraîner seule, ce qui pourrait laisser "penser qu’elle avait une responsabilité dans ce dossier." Trois jours plus tôt, Hamraoui avait elle été de nouveau été auditionnée par la police judiciaire, qui continue à mener l’enquête sur son agression. Elle a notamment été interrogée sur sa relation avec Eric Abidal, dont la femme a demandé le divorce suite à la découverte d’une puce au nom de l’ancien international dans le téléphone de la joueuse parisienne.


Selon M6, Kheira Hamraoui aurait par ailleurs affirmé lors de son audition, et dans un courrier adressé à la juge, qu’elle a été menacée fin novembre au centre d’entraînement de Bougival par le garde du corps d’Aminata Diallo, mis à sa disposition par le PSG, qui n’a pas souhaité confirmer cette information, au contraire de l'avocat de l'ancienne Barcelonaise. Des accusations démenties par l’avocat de Diallo, qui parle de "nouvelles allégations mensongères et infamantes. Aminata Diallo est, à ce jour, totalement mise hors de cause dans ce dossier, a poursuivi Me Battikh dans un communiqué. La piste farfelue d’une rivalité sportive a été écartée par les policiers de la police judiciaire à la suite d’une garde à vue infondée."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.