Bleues : Hamraoui de retour !

Bleues : Hamraoui de retour !©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 08 février 2022 à 12h44

Kheira Hamraoui, longtemps éloignée des terrains après l'agression dont elle a été victime, a été rappelée en équipe de France par Corinne Diacre, qui a défendu la joueuse du PSG.



Plus vue en sélection depuis avril 2019, et un match amical remporté contre le Japon à Auxerre (3-1), où elle avait disputé les dix dernières minutes et honoré sa 36e cape, Kheira Hamraoui effectue son grand retour chez les Bleues pour disputer le Tournoi de France, du 16 au 22 février à Caen et Le Havre, avec des rencontres contre la Finlande, le Brésil et les Pays-Bas. A 32 ans, la milieu de terrain du PSG a retrouvé la compétition le mois dernier et vient d'enchaîner trois matchs consécutifs avec le club de la capitale après avoir été écarté des terrains depuis novembre suite à son agression à coups de barres de fer. Sa coéquipière Aminata Diallo, qui conduisait la voiture dont Hamraoui a été extraite par ses agresseurs, avait d'abord été suspectée, et l'affaire a encore pris une toute autre ampleur lorsqu'on a découvert qu'elle entretenait une liaison avec Eric Abidal, dont la femme a depuis demandé le divorce et qui a qualifiée l'ancienne Barcelonaise de "diabolique". Depuis, des messages audios attribuées à la joueuse ont circulé sur les réseaux sociaux, et n'ont pas amélioré son image.

"Ça ne me regarde pas et ça ne regarde personne"

En conférence de presse, Corinne Diacre a justifié ce choix, et rappelé qu'Hamraoui reste "une victime" : "J'avais décidé de l'appeler au mois d'octobre dernier. Je n'avais pas pu la voir parce qu'elle s'était blessée sur son dernier match de championnat. Au mois de novembre, ce n'était pas possible par rapport à l'histoire que l'on connaît. Donc c'était l'occasion, d'autant plus que ses performances de ces derniers temps me poussent à la voir avec nous en équipe nationale. Maintenant, les joueuses qui composent l'équipe de France sont professionnelles. L'intérêt supérieur, je l'ai toujours dit, c'est l'équipe nationale. Kheira est performante, et l'histoire qui est sortie relève du domaine privé. Ça ne me regarde pas et ça ne regarde personne. Donc à partir de là il faudra faire preuve de beaucoup d'humanité déjà, parce qu'il ne faut pas oublier que Kheira est une victime dans l'histoire. On oublie un petit peu d'en parler ces derniers temps", a ainsi déclaré la sélectionneuse tricolore.



Vos réactions doivent respecter nos CGU.