L'Angleterre rejoint l'Italie en finale

L'Angleterre rejoint l'Italie en finale©Media365

Rédaction Media365, publié le mercredi 07 juillet 2021 à 23h55

L'Angleterre s'est imposée sur le fil contre le Danemark (2-1 ap) pour rejoindre l'Italie en finale du championnat d'Europe. Une grande première pour la sélection britannique.



L'incertitude et l'odeur du chaos continueront à se faire sentir jusqu'à dimanche, sûrement. C'est l'histoire de ce championnat d'Europe, dicté par les combats intenses et disputés. Tous les cadors engagés y ont droit, quel que soit leur destin. De ceux qui exultent à ceux qui restent sur le bord de la route. Cet Angleterre-Danemark n'a pas échappé à la règle. Encore portés par leur public à Wembley, les Three Lions ont longtemps dominé les débats, mais ces Danois si vaillants, galvanisés par les traits de leur ami Christian Eriksen, ont su se montrer à la hauteur de l'événement.

L'Angleterre surprise rapidement

Après un round d'observation, la bande à Southgate a tenté de prendre le contrôle du ballon en utilisant les couloirs et le jeu de fixation de Harry Kane. Malgré les qualités de percussion de ses flèches sur les côtés, elle n'est pas parvenue à débloquer la situation dans une première demi-heure très tactique. C'est bien du Danemark que la lumière est venue. Si brillante dans son expression collective depuis le début du tournoi continental, la formation scandinave a cette fois-ci trouvé la faille sur coup de pied arrêté. Un coup-franc plus précisément, magistralement botté par Mikkel Damsgaard, dont le tir enroulé est venu se nicher dans la lucarne de Pickford (0-1, 30eme). Au pied du mur, l'Angleterre ne pouvait plus se cacher. Les Three Lions ont passé la vitesse supérieure dans le dernier quart d'heure du premier acte. Après une énorme alerte de Sterling sur laquelle Kasper Schmeichel a sorti le grand jeu (38eme), le gardien danois est resté impuissant lorsque Simon Kjaer a malencontreusement détourné un centre de Saka dans ses propres filets (1-1, 39eme).

Le Danemark a craqué au bout du suspense

Au retour des vestiaires, Harry Kane et ses coéquipiers sont revenus avec les mêmes intentions. On a alors pu découvrir un autre visage du Danemark, moins scintillant dans ses inspirations offensives et toujours plus solidaire dans son organisation défensive. En s'attelant à bien fermer les espaces, les Danois sont parvenus à limiter la casse malgré quelques frissons, à l'instar de ce coup de casque puissant de Kane détourné encore par Schmeichel (55eme). En dépit d'une pression intense dans les dernières minutes du temps règlementaire, c'est en prolongations, encore, que cette demi-finale devait se décider. Et à ce petit jeu-là, ce sont les Anglais qui ont eu le dernier mot. S'il fallait retenir un nom, Raheem Sterling décrocherait la palme. Si souvent tancé pour ses approximations techniques et son manque d'efficacité par le passé, le Citizen est bien le facteur X de cette sélection durant cet Euro. Sur une énième accélération, Sterling a obtenu un penalty décisif que le capitaine Kane a transformé en deux temps. Wembley pouvait exulter (2-1, 104eme). L'Angleterre a plié, mais l'Angleterre n'a pas rompu, d'autant que Sterling a continué à torpiller la défense danoise jusqu'au coup de sifflet final, instant de délivrance pour tout un peuple. L'Angleterre retrouvera l'Italie dimanche pour disputer la première finale d'un championnat d'Europe dans son histoire. Véritable sensation de ce tournoi, ce Danemark fantastique peut sortir la tête haute.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.