Real Madrid : Le coup de gueule de Zidane

Real Madrid : Le coup de gueule de Zidane©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 10 janvier 2021 à 13h55

En conférence de presse, après le match nul du Real Madrid à Osasuna (0-0), Zinédine Zidane, l'entraîneur des Merengue, a fait part de son mécontentement par rapport aux conditions de jeu.



Zinédine Zidane était en colère samedi soir. Après le match nul du Real Madrid à Osasuna (0-0), l'entraîneur français a notamment pesté contre les conditions de jeu, alors qu'une partie du terrain était couverte de neige. « On a fait ce qu'on a pu sur ce terrain, mais ça n'était pas un match de football. Les conditions étaient très compliquées. On ne pouvait pas faire mieux dans ces conditions. Je vous donne simplement notre sensation après ce match, après tout ce qu'il s'est passé ces dernier jours. On ne sait pas quand est-ce que l'on va pouvoir rentrer à Madrid, demain, ou lundi. Mais c'est le football... Enfin, non, je ne pense pas que c'était un match de football, mais on va tenir bon, oublier cela, et penser au prochain match maintenant. On a joué le match parce qu'on nous a dit de le jouer. Vous avez pu voir les conditions, et ce qu'il s'est passé sur le terrain. Ce n'était pas le meilleur match de football. On a finalement joué le match car c'était la seule option que nous avions. Vous ne pouvez pas dire que nous cherchons des excuses. Tout le monde voulait voir un match de football et je ne pense pas que nous en avons vu un avec les conditions que nous avons eues. C'est ce que nous ressentons tous mais je ne peux parler qu'en mon nom, en tant qu'entraîneur », a notamment déclaré Zidane en conférence de presse.

« Nous ne sommes pas des marionnettes »

Même son de cloche du côté de Thibaut Courtois, le gardien madrilène, mécontent des conséquences de la tempête Filomena. « Il faut remercier les gens d'Osasuna pour leur travail sur le terrain, mais ce qu'ils (la Liga) ont fait avec nous ou le Rayo Vallecano est lamentable. Tout le monde savait ce qu'il allait se passer, mais on nous a obligés à décoller sur une piste gelée. On ne peut pas rentrer ce soir et peut-être pas non plus demain, alors qu'on joue jeudi à Malaga. Il faut qu'ils pensent aux joueurs, nous sommes des êtres humains, pas juste un spectacle. On est arrivés sur une route pleine de neige, il faut penser à la sécurité, on a aussi des familles, a pour sa part expliqué le Belge, au micro de Movistar. On fait ce qu'on nous dit de faire. Mais on savait qu'on allait perdre les trois points si on ne venait pas. Mais il suffit simplement de regarder l'état des routes ou des aéroports. Nous avons des familles, nous ne sommes pas des marionnettes qui doivent toujours jouer. Il faut penser à la logistique, même pour vous (les journalistes). »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.