Liga : Pour Tebas, "le PSG triche, pas le Real Madrid"

Liga : Pour Tebas, "le PSG triche, pas le Real Madrid"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 15 septembre 2021 à 16h17

Javier Tebas ne lâche pas le PSG. Le patron de la Liga a de nouveau taclé le club parisien, et défendu le Real Madrid, qui pourrait selon lui acheter ensemble Mbappé et Haaland...



C'est son sujet de conversation préféré. A chaque fois, ou presque, qu'il prend la parole, Javier Tebas ne peut s'empêcher d'attaquer le PSG, un véritable "problème" pour le football européen à en croire le patron de la Liga. Et il en a remis une couche en marge de la présentation du partenariat entre le championnat espagnol et Burger King. "Le PSG triche, pas le Real Madrid, a-t-il ainsi déclaré. Le Real Madrid a été, de loin, le meilleur club d'Europe lorsqu'il s'agit de gérer le problème de la pandémie au niveau économique. Il a toujours eu une rigueur budgétaire de ses dépenses salariales et la stratégie de transfert et de vente de joueurs a été très importante. En ne faisant aucune recrue, sa situation s'améliore et lui permet d'avoir des fonds et d'accéder aux financements des banques."

Le PSG et la LFP avaient répondu

Ce qui lui avait fait dire, lors d'une autre intervention publique quelques heures plus tôt, que le club merengue avait les moyens de débaucher Kylian Mbappé et Erling Haaland ensemble... En épinglant au passage le PSG, qui a refusé de vendre le champion du monde français au Real cet été. "Ce qui n'est pas compréhensible, c'est que quelqu'un qui perd 400 millions, a 500 millions dans la masse salariale et peut refuser des offres comme Mbappé", déclarait-il ainsi. Des déclarations qui font suite à la lettre envoyée à Javier Tebas par le club de la capitale. "Il est de notoriété publique que certains clubs espagnols et que votre Ligue sont confrontés à des niveaux d'endettement insoutenables après une mauvaise gestion flagrante, sans parler de la manière dont le football espagnol a été financé au cours de la dernière décennie - y compris par l'État", tançait le PSG, alors que la LFP avait dénoncé dans un communiqué les déclarations "outrancières" du patron de la Liga.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.