Que deviens-tu, Hervé Renard ?

Que deviens-tu, Hervé Renard ?©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 31 mars 2022 à 14h50

Après avoir écumé l'Afrique avec un succès certain, l'éphémère coach de Sochaux et Lille a bifurqué vers l'Asie. Quatre ans après sa participation en Russie avec le Maroc, il abordera un deuxième Mondial avec l'Arabie saoudite.



Un sélectionneur plus qu'un entraîneur. Hervé Renard lui-même a su s'en rendre compte : deux fois champion d'Afrique avec la Zambie (2012) puis la Côte d'Ivoire (2015) et qualifiant le Maroc pour la Coupe du monde en 2018, le technicien savoyard a eu bien plus de réussite en équipe nationale qu'en club, se montrant tout de même plus convaincant à Sochaux - en dépit de la descente en Ligue 2, en 2014 - qu'à Lille où il n'est resté que quelques mois en 2015. Dès 2019, après son expérience marocaine soldée par une élimination en huitièmes de finale de la CAN, il a rejoint l'Arabie saoudite.

"J'avais envie de changer (...) J'ai été accueilli avec une grande hospitalité"

Il s'en expliquait alors (pour L'Equipe) : "J'avais envie de changer de continent et de garder une équipe nationale. Je n'avais aucune opportunité en Europe ou en Amérique du Sud. Je n'allais pas attendre en me disant que ça allait venir... On doit être conscient des réalités. Et j'avais l'Asie, où j'avais reçu depuis un certain temps de bonnes propositions. C'est un beau challenge, une nouvelle vie, une nouvelle culture. C'est enthousiasmant. J'ai été accueilli avec une grande hospitalité. Il y a de très bonnes conditions de travail, comme au Maroc."

Faisant preuve de son sérieux et de son savoir-faire, il a donc qualifié les Saoudiens, en terminant en tête de son ultime groupe des éliminatoires devant le Japon et l'Australie. C'est la première fois depuis 2006 que le royaume disputera une deuxième phase finale consécutive. Affichant désormais un total de 18 succès, il est le coach étranger le plus victorieux de l'histoire de la sélection.


Vu au Grand Prix de F1 local il y a quelques jours, Hervé Renard pouvait savourer le travail bien fait : "Je suis fier d'avoir obtenu cette qualification avec notre superbe équipe. Je remercie particulièrement le prince pour son soutien massif du football saoudien. Je remercie également notre ministre des Sports pour son soutien important et ses encouragements tout au long de la campagne, ainsi que notre président de la Fédération qui a cru au projet et m'a permis de diriger cette magnifique équipe." Ce dernier, Yasser Almisehal, a félicité à son tour le Français : "Tu as inculqué un état d'esprit de travail et d'excellence au sein de l'équipe, nous sommes impatients de rendre l'Arabie saoudite encore plus fière."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.