Guerre en Ukraine : La Russie saisit le TAS après son exclusion de la Coupe du monde 2022

Guerre en Ukraine : La Russie saisit le TAS après son exclusion de la Coupe du monde 2022©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le mardi 08 mars 2022 à 19h13

Ce mardi, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a officiellement communiqué avoir été saisi après l'exclusion de toutes les équipes russes des compétitions de la FIFA et de l'UEFA. La Russie espère toujours disputer son barrage de Coupe du monde 2022 face à la Pologne, le 24 mars prochain.


Le 4 mars dernier, la Fédération russe avait annoncé son intention de de saisir le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) contre les sanctions prises par la FIFA et l'UEFA face à ses sélections nationales et ses clubs sur le plan national. La contre-attaque est officielle depuis ce mardi, avec comme axe majeur, la Coupe du monde 2022 au Qatar. A titre de rappel, avant son exclusion du tournoi international, motivée par la guerre menée en Ukraine, la Russie a terminé à la seconde place de son groupe et devait affronter la Pologne en demi-finale de barrage, le 24 mars prochain.

"Deux procédures distinctes"

Évoquant "l'injustice de la situation", la Fédération russe désire que toutes ses équipes nationales, hommes ou femmes (qui doivent disputer un Euro cet été), soient réintégrées dans les compétitions. Dans l'attente de la décision de la juridiction sportive, la Fédération russe lui demande de suspendre l'exécution de ces décisions, c'est-à-dire de permettre notamment à la Russie de jouer, fin mars, la demi-finale de barrage face à la Pologne de Robert Lewandowski, qui a elle déjà annoncé qu'elle ne disputerait pas ce match. Le tribunal basé à Lausanne va ouvrir "deux procédures distinctes", visant respectivement la FIFA et l'UEFA en y associant une quinzaine de fédérations nationales qui refusent d'affronter les Russes. C'est "dans les prochains jours" que le TAS devrait communiquer de plus amples détails sur le calendrier et les modalités de ces recours.

Au-delà du cas du football, il s'agit du premier recours  contre l'ouragan de sanctions qui s'est abattu sur le sport russe depuis la semaine dernière. Les Russes ont été bannis jusqu'à nouvel ordre des compétitions internationales d'athlétisme, de hockey sur glace, de rugby, de basket, de cyclisme, de ski alpin ou d'escalade sur la recommandation du Comité international olympique (CIO).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.