France-Maroc : 10 000 policiers mobilisés, dont 5 000 à Paris mercredi soir

France-Maroc : 10 000 policiers mobilisés, dont 5 000 à Paris mercredi soir©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le mardi 13 décembre 2022 à 17h40

Ce mardi le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé devant l'Assemblée nationale que 10 000 policiers seront mobilisés mercredi soir en France pour la demi-finale du Mondial 2022 entre les Bleus et le Maroc (20 heures), dont 5 000 à Paris.



Les autorités sont conscientes qu'il faudra gérer une affluence très importante mercredi soir, et cela peu importe le résultat de la demi-finale du Mondial 2022 entre l'équipe de France et le Maroc (mercredi 20 heures, heure française). Ainsi, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a pris les devants, ce mardi depuis l'Assemblée nationale, comme le relate BFM TV. "10 000 policiers et gendarmes seront mobilisés. 5 000 en région parisienne, et singulièrement autour des Champs-Elysées et 5 000 en dehors de la région parisienne", a-t-il affirmé. Des Champs-Élysées qui ne seront pas fermés à la circulation, tandis que Jeanne d'Hauteserre, la maire (LR) du 8ème arrondissement avait évoqué (pour France Bleu Paris) son souhait que ce soit le cas afin d'éviter notamment "les moments de panique, car c'est à ce moment qu'il y a le plus d'accidents".

Le festif sera "encouragé", la délinquance "combattue"



Selon des informations du Parisien, l'objectif est de posséder un dispositif "très mobile", en capacité de mettre fin rapidement aux dégradations sur les commerces, et aux divers jets de projectiles vers les forces de l'ordre. Face aux questions sur les dégradations après la victoire du Maroc face au Portugal samedi, notamment celles de Laurence Robert-Dehault, députée et conseillère départementale RN de Haute-Marne, Darmanin s'est défendu ce mardi. "Soyez heureux pour une fois, arrêtez de faire les grincheux", a-t-il lancé, avant de continuer : "Trois vitres ont eu des bris de glace, trois scooters ont connu des dégradations, voilà la réalité des chiffres à Paris". Mercredi soir, le festif sera "autorisé et sera même encouragé" tandis que la délinquance sera "combattue".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.