Coupe du monde 2022 : Décès d'un officiel de la CAF après les incidents de Nigeria - Ghana

Coupe du monde 2022 : Décès d'un officiel de la CAF après les incidents de Nigeria - Ghana©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 30 mars 2022 à 18h10

En charge des contrôles antidopage pour la CAF lors de Nigeria-Ghana (1-1), le Dr Kabungo est décédé après le coup de sifflet final de cette rencontre pour les qualifications à la Coupe du monde 2022.


En arrachant un match nul mardi soir (1-1), le Ghana a privé le Nigeria d'une participation à la prochaine Coupe du monde au Qatar. Les supporters des Super Eagles, eux, ont affiché une attitude déplorable. Après le coup de sifflet final, ils ont envahi le terrain et provoqué un grand chaos, envahissant la pelouse, détruisant le banc des remplaçants, et provoquant l'intervention de la police (avec du gaz lacrymogène). C'est dans la confusion la plus totale qu'un officiel de la CAF (Confédération africaine de football) est décédé. Le secrétaire général de la Fédération nigériane de football (NFF), Mohammed Sanusi, a déclaré que le Docteur Joseph Kabungo, qui était l'agent de contrôle antidopage pour le match, était sur le point d'effectuer un test sur un joueur lorsqu'il "a été retrouvé à bout de souffle près du vestiaire de l'équipe ghanéenne", comme l'indique Reuters.



Si les circonstances du décès demeurent floues, la Fédération zambienne de football lui a rendu un hommage appuyé, par le biais d'un communiqué publié sur son compte Twitter. "La Fédération zambienne pleure le regretté Joseph Kabungo, de service pour la rencontre Nigeria-Ghana. Nous prenons note qu'il est trop tôt pour s'attarder sur les détails ayant causé sa mort et nous attendrons le rapport complet de la FIFA et de la CAF sur les faits. Il était un membre dévoué et apprécié de notre football, mais aussi un précieux ami et confident pour les joueurs", a-t-elle écrit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.