CM 2023 (U17) : Bouneb, le mental tricolore, Sanogo... Les tops/flops de France-Mali

CM 2023 (U17) : Bouneb, le mental tricolore, Sanogo... Les tops/flops de France-Mali ©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mardi 28 novembre 2023 à 16h36

Retrouvez les tops et les flops après la demi-finale de la Coupe du Monde U17 remportée par la France aux dépens du Mali (2-1).


Les tops

Ismail Bouneb

Les Bleuets lui doivent une fière chandelle. Mal embarqués dans leur demi-finale, les joueurs de Jean-Luc Vanucchi se sont finalement qualifiés pour la finale grâce à deux actions décisives de leur numéro 10, Ismail Bouneb. Déjà auteur du but de la victoire contre l'Ouzbékistan en quarts , le Valenciennois a d'abord délivré une passe décisive pour l'égalisation d'Yvann Titi (56eme) sur coup franc. Puis il s'est encore servi avec bonheur de son pied droit en offrant un précieux avantage sur un coup franc magnifiquement exécuté à ras de terre pour contourner le mur adverse (69eme).

Le mental des jeunes Français

Rien n'est simple dans ce Mondial U17 mais les Bleuets font face à chaque tour. Ils ont galéré contre le Sénégal en 8emes de finale avant d'avoir le dernier mot aux tirs au but (0-0, 5-3 aux t.a.b.) , étalant une force belle force mentale. Rebelote lors du quart de finale périlleux contre l'Ouzbékistan. Joan Tincres avait frappé le poteau, les adversaires avaient eu un but refusé, et longtemps coupables d'inefficacité, ils avaient finalement emporté le morceau en ne lâchant rien (1-0). Et donc, ce mardi, les partenaires de Bouneb ont encore su renverser une situation particulièrement corsée face à de dangereux Maliens. Allez, encore un effort contre l'Allemagne en finale !

Les flops

Souleymane Sanogo

Son équipe était alors très bien partie. Mais il a précipité ses partenaires dans la panade. Tandis que le Mali menait 1-0 depuis le but d'Ibrahim Diarra dans le temps additionnel de la première période, Souleymane Sanogo a commis une très vilaine faute à travers une semelle sur le tibia d'Aymen Sadi. L'arbitre de la rencontre est vite allé voir les images au bord du terrain et a décidé d'asséner un carton rouge au Malien, d'abord averti d'un jaune, après son attentat à la 55eme minute. Une minute plus tard, les Français ont égalisé... Avant de renverser la vapeur en supériorité numérique.

La fébrilité française

Comme en 2001, l'équipe de France U17 est donc en finale de la Coupe du Monde mais elle a encore tremblé dans les derniers instants. Pourtant en supériorité numérique depuis la 55eme minute, les Bleuets se sont fait peur comme lors du quart de finale contre l'Ouzbékistan. Bien qu'évoluant à 11 contre 10, ils n'ont pas maitrisé la fin de la rencontre. Le gardien français Paul Argney a dévié juste ce qu'il faut le coup franc de Hamidou Makalou sur la transversale à la 89eme et le ballon a rebondi devant la ligne. Recroquevillés, les Français ont ensuite subi avant de connaitre le soulagement après 14 minutes de temps additionnel. Il faudra être plus costaud contre les jeunes Allemands en finale pour espérer aller chercher une 2eme couronne après 2001.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.