Milla : "Les pays maghrébins mettent toujours le désordre"

Milla : "Les pays maghrébins mettent toujours le désordre"©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le vendredi 07 janvier 2022 à 23h07

L'icône Roger Milla a fustigé les pays maghrébins à deux jours du lancement de la CAN 2022 au Cameroun.



Véritable icône du football africain, Roger Milla a marqué son temps avec ses quatre réalisations au Mondial de 1990, - agrémentées de sa célèbre danse du makossa - toutes inscrites après avoir débuté les rencontres sur le banc des remplaçants. Participant au quart de finale perdu par le Cameroun contre l'Angleterre (3-2, ap) à Naples (meilleure performance africaine, seulement égalée à ce jour), il a également battu un record quatre ans plus tard aux Etats-Unis. Décisif en trouvant le chemin des filets à sa sortie du banc à 42 ans lors d'une correction reçue par les Lions Indomptables face à la Russie (6-1), il est toujours aujourd'hui le plus vieux buteur de l'histoire de la Coupe du monde.

A deux jours du lancement de la CAN 2022 se tenant dans son pays, la légende camerounaise s'est fendue d'une sortie médiatique pour le moins controversée. Dans un entretien accordé à TV5 Monde, l'ancien Monégasque s'est emballé lorsqu'il a été interrogé au sujet de l'absence de contestation dans les rangs africains quant au projet de report de cette édition, souhaité par le président de la FIFA, Gianni Infantino, en raison de la pandémie de Covid-19. "Les pays maghrébins, bien évidemment, puisque ce sont eux qui mettent toujours le bordel !" s'est emporté l'attaquant qui maîtrise toujours autant l'art du contre-pied. Non content, il a embrayé, déballant le fond de sa pensée.

"Ils ont toujours évolué sur le continent africain, nous les avons d'ailleurs acceptés"

"Ils mettent toujours le désordre. Je suis désolé. Je vais leur dire ici en tant que leur frère, que ce soit le Maroc, l'Egypte ou autre, que ce n'est pas normal. S'ils ne sont pas africains, qu'ils aillent jouer pour l'Europe, pour l'Asie ou bien pour autre, mais qu'ils ne viennent pas mettre le bordel dans le continent africain" s'est-il exclamé. "Ils ont toujours évolué sur le continent africain, nous les avons d'ailleurs acceptés, donc je ne vois pas pour quelle raison aujourd'hui ils continuent à mal parler des autres pays et de l'Afrique, ce n'est pas normal" dixit l'ancien Lion Indomptable. Cette CAN 2022 pourrait se révéler chaude en tribunes également.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.