Le Sénégal privé de matchs à domicile ?

Le Sénégal privé de matchs à domicile ?©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le jeudi 24 juin 2021 à 14h50

A quel point les menaces de la CAF concernant la vétusté des installations peuvent-elles aboutir ?

En avril dernier, quelques semaines après l'arrivée de Patrice Motsepe à sa présidence, la Confédération africaine de football avait relevé son niveau d'exigence au sujet des stades. Une vingtaine de pays avaient vu leurs enceintes placées sur une liste noire et privées jusqu'à nouvel ordre du droit d'abriter des matchs officiels. Les Fédérations concernées doivent fournir à la CAF d'ici au 14 juillet dernier délai, un rapport d'informations actualisé, avec photos et vidéos à l'appui, au sujet desdites enceintes, nous apprend l'Agence de presse sénégalaise (APS). La Confédération annoncera une semaine plus tard, soit le 21 juillet, les sites choisis pour abriter les éliminatoires de la Coupe du monde, dont les deux premières journées sont programmées en septembre prochain. Des visites d'inspection pourront avoir lieu le cas échéant, a précisé la CAF.

L'ensemble du continent est concerné, exceptée la zone UNAF (Maghreb + Egypte). L'Afrique de l'Ouest (Sénégal, Mali, Burkina Faso, Sierra Leone, Liberia, Gambie, Sao Tomé, Niger), l'Afrique centrale (Tchad, Centrafrique), l'Afrique de l'Est (Soudan du Sud, Somalie, Erythrée, Burundi, Zanzibar) et l'Afrique australe (Namibie, Eswatini, Malawi) sont frappées.

Le cas du Sénégal, vice-champion d'Afrique, mondialiste sortant et numéro un continental au classement FIFA, a fait particulièrement jaser, depuis que le capitaine de la sélection, Sadio Mané, a critiqué l'état du stade Lat Dior de Thiès, placé sur la liste des infrastructures en sursis. Des propos qui ont provoqué les recadrages du le ministre des Sports puis du président de la Fédération sénégalaise de football, Augustin Senghor, qui remettra son mandat en jeu au mois d'août. Voir son pays privé de stade ferait sacrément désordre dans ce contexte électoral. « Si le stade d'un pays ne répond pas aux critères minimaux fixés par la CAF, l'équipe nationale du pays en question devra jouer ses matches dans un stade homologué en dehors de son territoire », a prévenu la CAF. On comprend mieux les vives réactions des dirigeants du football sénégalais aux déclarations du meilleur joueur du pays.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.