CM des clubs : Chelsea aurait pu affronter les Tahitiens de Pirae

CM des clubs : Chelsea aurait pu affronter les Tahitiens de Pirae©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 09 février 2022 à 17h56

L'AS Pirae, contre toute attente, a pu tenter sa chance la semaine passée pour ouvrir le Mondial des clubs à Abu Dhabi. L'équipe de Tahiti a représenté dignement l'Océanie, en remplacement de deux clubs qui avaient décliné.



Alors que Chelsea effectue mercredi son entrée en lice au Mondial des clubs, à Abu Dhabi, la compétition a démarré dès la semaine dernière avec les tours préliminaires, qui ont justement servi à déterminer les adversaires de Chelsea mais aussi de Palmeiras (qui s'est qualifié mardi soir pour la finale) dans le dernier carré. Et parmi ceux-ci, le club tahitien de l'AS Pirae a été invité au grand rendez-vous. Vaincue 4-1 par Al Jazira, ensuite battu 6-1 par Al Hilal qui défie finalement Chelsea mercredi soir, l'équipe de Polynésie a été choisie pour représenter l'Océanie après les défections successives d'Auckland puis Tiga, à cause du contexte sanitaire.

Tehau : "On a marqué, c'est historique"

Le coach Naea Bennett se montrait comblé malgré la défaite (pour France Télévisions) : "On savait que ce serait ainsi, mais je ne peux pas leur reprocher grand-chose. Ils ont fait de leur mieux, ils ont été pris de court. C'est peut-être aussi le manque de préparation, mais on fait 1-1 sur la seconde période après quelques modifications. C'est vraiment le début de match qui nous a mis en situation difficile. Je suis content de la manière dont on s'est battus et dont on a espéré jusqu'au bout."

"C'était vraiment super, on n'a pas lâché, appuyait son capitaine Alvin Tehau. On a eu un peu de mal à s'y mettre au début, mais ça allait mieux après la pause. Au moins, on a marqué. C'est historique." Un but étrange en début de seconde période, permettant de revenir à 3-1, puisqu'un défenseur adverse a décoché une reprise dans son propre but à l'entrée de sa surface. Mais qu'importe...


La mère du coach est "vraiment trop fière" : "Tu as prouvé que tu as fait le nécessaire pour que l'équipe ne soit pas ridiculisée. Avec aussi peu de préparation, c'est magnifique. Tout le monde a joué le jeu." En effet, Pirae n'a appris sa participation qu'en décembre. Aucun regret pour ce club qui avait aussi atteint le huitième tour de la Coupe de France en 2015, s'inclinant 6-5 en prolongation contre Pontivy, avec un certain Marama Vahirua dans ses rangs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.