Bolivie : Un match totalement dingue se conclut par un 4-4

Bolivie : Un match totalement dingue se conclut par un 4-4©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le vendredi 14 octobre 2022 à 14h03

Dans le championnat bolivien, les équipes de The Strongest et de Bolivar se sont livré un duel d'anthologie.



Le sport est ainsi fait qu'il offre des moments de pure folie, en particulier la principale discipline au monde, le football. Le ballon refuse parfois de rentrer au fond des filets, et puis on a parfois droit à des scores insensés et des scénarios à en tomber par terre. Dans l'histoire récente, on peut par exemple se souvenir de la finale de la Ligue des Champions 2005 entre Liverpool et l'AC Milan (3-3, victoire des Anglais aux tirs au but) ou du match dingue entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille (5-5), le 8 novembre 2009.

8 buts, 4 cartons rouges et une égalisation dans la 20eme minute du temps additionnel

Cette fois, le football a proposé une rencontre folle en Bolivie . Le premier et le 3eme du classement s'affrontaient en championnat dans l'affiche de la 22eme journée. A La Paz, ville qui culmine à 3625 mètres d'altitude, The Strongest, le leader, recevait Bolivar, 3eme à 3 points, dans son enceinte Hernando Siles. Les locaux prenaient un avantage conséquent en menant 3-0 avant l'heure de jeu. La messe semblait alors dite et puis... Bolivar réduisait l'écart. Deux fois (60eme, 87eme). Les visiteurs parvenaient même à égaliser à la 90eme minute (3-3) ! Sur le gong, pensait-on.


Mais le coup de sifflet final ne retentissait pas dans la capitale bolivienne, la plus haute du globe. Alors, déjà auteur du 1-3, Patricio Rodriguez en profitait une offrir un improbable et inespéré avantage à Bolivar en marquant de la tête à la 98eme ! Les esprits s'échauffaient alors très sérieusement, obligeant l'arbitre de la rencontre à sortir trois cartons rouges directs. Et le match continuait, continuait... Après une main adverse dans la surface de réparation, Triverio arrachait finalement une insensée égalisation dans la 20eme minute du temps additionnel en transformant sans trembler un penalty au centre du but (4-4). Une 4eme expulsion intervenait même juste après, ultime coup d'éclat d'un match dantesque.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.