Harcelée, une ex-joueuse anglaise quitte Twitter

Harcelée, une ex-joueuse anglaise quitte Twitter©Media365

Paul Rouget : publié le lundi 04 janvier 2021 à 14h40

Devenue commentatrice pour la Premier League, l'ex-milieu de terrain anglaise Karen Carney a quitté Twitter, où elle était harcelée depuis une sortie sur Leeds qui a fait beaucoup réagir.

 

Le 29 décembre dernier, après la large victoire de Leeds sur la pelouse de West Bromwich Albion (0-5), Karen Carney, commentatrice pour Amazon Prime, avait eu une réaction qui a fortement déplu au club entraîné par Marcelo Bielsa. "Ils courent plus que tout le monde, bravo à eux. Mais, et c'est ma seule inquiétude, vont-ils s'écrouler en fin de saison ? On l'a vu ces dernières années. En fait, je pense même qu'ils ont été promus grâce au Covid, dans le sens où ça leur a donné un peu de répit. Je ne sais pas s'ils seraient montés sans cette pause", a-t-elle ainsi lâché. Une interrogation légitime, tant les équipes du "Loco" argentin ont tendance à bien débuter mais à mal finir, comme l'année précédente. Bien parti pour monter, Leeds n'avait ainsi remporté qu'un seul de ses six derniers matchs. 

Un club accusé d'avoir jeté en pâture l'ancienne milieu de terrain de l'équipe d'Angleterre (144 sélections, 32 buts) sur Twitter, en publiant la vidéo de cette sortie. Ce qui a déclenché de nombreux commentaires sexistes. Président de Leeds, Andrea Radrizzani a d'abord "assumé la responsabilité de ce tweet" et jugé le commentaire de Carney "totalement inutile et irrespectueux", avant de lui présenter ses excuses. Notamment défendue par Megan Rapinoe et l'association Women in Football, qui a estimé que le tweet de Leeds était "déplacé" alors que la star américaine parle elle-même de "honte", l'ex-joueuse de Birmingham, Arsenal, Chelsea et Chicago a fini par effacer son compte Twitter, où elle se faisait harceler depuis plusieurs jours. Au final, Leeds a laissé en ligne son tweet, dont la vidéo a été visionnée plus de 6 millions de fois, et ce alors que de nombreuses personnalités du football, dont l'ancien défenseur de Manchester United Rio Ferdinand, avaient demandé à ce qu'il soit effacé. En vain, donc.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.