Des erreurs en cascade à l'origine du crash du vol de la compagnie Lamia

Des erreurs en cascade à l'origine du crash du vol de la compagnie Lamia©Euronews

Euronews, publié le mardi 27 décembre 2016 à 07h49

Des erreurs humaines sont à l'origine du crash du vol de la compagnie bolivienne Lamia en Colombie, qui a décimé une équipe de football brésilienne fin novembre.



L'avion s'est écrasé en pleine jungle près de Medellin, parce qu'il était à cours de carburant. Première anomalie : sa durée d'autonomie était égale à la durée du vol. Les pilotes ont envisagé une escale, avant de renoncer.

"Jusqu'à présent, nous avons la preuve qu'aucun incident technique n'est à l'origine de l'accident. Tout est lié à un facteur humain, à quoi s'ajoute un facteur de gestion : en l'occurrence l'administration de cette entreprise et la gestion et l'organisation des plans de vols de la part de l'autorité compétente en Bolivie", explique le colonel Freddy Bonilla, secrétaire d'Etat colombien à la sécurité aérienne.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
17 commentaires - Des erreurs en cascade à l'origine du crash du vol de la compagnie Lamia
  • Le Commandant de ce vol était aussi un des propriétaires de cette compagnie aux finances exsangues,ceci explique sans doute cela .

  • "accable"......toujours la même propension à utiliser les mots les plus sensationnalistes et voyeuristes qui soient

  • Honte aux critiques et de trouver des coupables. pour l instant des pauvres innocents sont décédés dans ce terrible accident.
    Par contre je me permet de dire que si tout le monde fessait correctement son travail sérieusement et bien chapeau.Et honte pour la raison pour laquelle ils ont laissé leur vie.
    Sincères condoléances pour tous et familles.
    Merci de ne jamais les oublier comme tant d'autre qui on laissé leur vie injustement.

    fessait son travail ? Un père fessait ses enfants mais maintenant c 'est interdit donc mot qui n'est plus employé . Ne pas confondre faire et fesser .

  • Ce n'est pas une erreur , c'est un crime. Certainement commis pour satisfaire aux exigences d'économies de carburant de cette compagnie. La réglementation internationale exige d'avoir au moins 3/4 d'heures de réserve par rapport à le consommation calculée pour l'aérodrome de destination. Seulement voila, transporter ce carburant supplémentaire augmente la consommation!!!!!!
    De toutes les manières, le commandant de bord ne devait pas être dans son état normal pour décoller dans de telles conditions.



    de

    "Etalors69", avez-vous déjà piloté, avez-vous déjà effectué un vol, avez-vous des connaissances approfondies en la matière pour épancher votre soif d'ignominie ??
    Si ce n'est pas le cas, alors épargnez nous vos remarques acerbes et critiques sans fondement tant que l'enquête n'est pas définitivement close !
    Sachez qu'en aéro-club, tout comme en Cie aérienne, c'est le "pacha" à bord qui décide, c'est à dire le Cdt de bord et si la situation lui impose de réagir positivement à une situation donnée, personne ne peut le lui opposer.
    Ceci dit,il faut aussi savoir qu'en aviation de tourisme, il doit y avoir en carburant, le plein pour le voyage plus au moins une demi-heure de vol supplémentaire en cas de problème.

    Etalor69: vous étalez ce qui semble être votre haine contre de tous les "petits patrons"
    Pour en rester au sujet dites vous bien que le compagnie va être harcelée de plaintes et procédures privées et publiques pour cause d'inconscience .criminelle d'une extrême rareté.
    Reste "malgré tout" les pertes humaine irréparables.

  • Fumer ou piloter , il faut faire un choix