Quick-Step Alpha Vinyl : Evenepoel évoque son avenir et le Tour

Quick-Step Alpha Vinyl : Evenepoel évoque son avenir et le Tour©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le lundi 03 octobre 2022 à 18h59

Courtisé par Ineos Grenadiers mais sous contrat avec Quick-Step Alpha Vinyl jusqu'en 2026, le champion du monde Remco Evenepoel a fait part de son souhait de continuer avec l'équipe belge, lors d'une conférence de presse ce lundi. Il a également évoqué le Tour de France 2023.


Ce dimanche, Remco Evenepoel a eu droit à son triomphe au balcon de l'Hôtel de Ville de Bruxelles, qui donne sur la Grand'Place. Un honneur fait assez rarement aux sportifs belges (seuls Eddy Merckx, Justine Henin, l'équipe masculine de football et l'équipe masculine de hockey sur gazon y ont eu droit) mais le vainqueur de la Vuelta et le champion du monde méritait au moins ça ! Ce lundi, le Belge de 22 ans a tenu une conférence de presse, lors de laquelle il est revenu sur divers sujets, et notamment sur son avenir. La semaine passée, le site Velonews avait révélé que le patron de l'équipe Ineos Grenadiers, Dave Brailsford, avait envoyé un SMS à son homologue de Quick-Step Alpha Vinyl pour lui demander s'il était prêt à lui « vendre » Remco Evenepoel, sous contrat jusqu'en 2026. « J'étais vraiment surpris. Comme je l'ai dit à Patrick au téléphone, je ne savais rien à ce sujet. Je savais qu'il y avait un certain intérêt de la part de différentes équipes - pas seulement une équipe mais différentes équipes. Mais je ne voulais pas savoir, parce que c'était avant la Vuelta. Je ne voulais rien savoir à ce sujet parce que j'avais de gros objectifs devant moi avec l'équipe et je voulais vraiment me concentrer là-dessus. Je suis avec l'équipe jusqu'à la fin de 2026, donc ça fait encore trois ans. J'ai confiance en l'équipe, l'équipe a confiance en moi. Je n'ai aucune raison de partir. Je suis vraiment heureux là où je suis maintenant. Nous devons continuer à travailler comme ça. »

Le Tour de France en 2023 ?

Et travailleront-ils ensemble sur le prochain Tour de France, dont le parcours sera révélé le 27 octobre prochain ? Cela reste à voir... « Je sais qu'après mon succès en Espagne, il y a eu beaucoup de commentaires de personnes qui veulent me voir très vite sur le Tour de France. Mais, je reste très calme par rapport à cela. Il faut avancer pas à pas. Avec l'équipe, on a un plan. Et, comme ce fut le cas cette année, nous n'avons jamais changé ce plan. Je n'ai que 22 ans et beaucoup d'années devant moi. La Vuelta a été un grand pas vers mon grand rêve (de remporter le Tour). Mais cela peut prendre beaucoup de temps pour atteindre son rêve. On va regarder les parcours et notamment les profils et les kilomètres de contre-la-montre. Quand on aura ces données, on pourra décider quelle course on fait. Pas avant. » Jonas Vingegaard et Tadej Pogacar peuvent commencer à trembler...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.