Vuelta : Le profil de la 17eme étape

Vuelta : Le profil de la 17eme étape©Media365

Aurélien CANOT, publié le samedi 07 novembre 2020 à 07h21

A la veille de l'arrivée à Madrid, les organisateurs ont réservé aux coureurs une avant-dernière étape en haute altitude avec six ascensions au programme, dont l'arrivée finale, au sommet de La Covatilla.

Les favoris encore dans le coup pour la victoire finale vont pouvoir y croire jusqu'au bout. Précisément dans le but de permettre aux meilleurs de rebattre les cartes le plus longtemps possible, l'organisation de cette Vuelta 2020 a pris le soin de réserver une avant-dernière journée aussi effrayante sur le papier qu'alléchante au niveau du scénario qu'elle pourrait proposer. Samedi, à la veille de l'arrivée à Madrid avec un sacre probablement annoncé pour Primoz Roglic, Richard Carapaz, Hugh Carty, Dan Martin ou Enric Mas, le peloton va ainsi continuer de grimper. Et pas à faible dose. La 17eme et avant-dernière étape proposera ainsi une dernière session en haute-altitude, avec pas moins de six ascensions au programme de cette journée de samedi qui débutera à Sequeros et s'achèvera au sommet de La Covatilla (178,2 km). La station de Castille-et-Leon constituera d'ailleurs la principale difficulté de cette avant-dernière sortie, dont l'autre gros morceau et première ascension de la journée sera la montée du Portillo de las Batuecas (1ere catégorie), avec 10,1 km à grimper à une moyenne de 6,5 % et des pourcentages à plus de 7% sur certaines portions.

Des passages à plus de 12% dans la montée finale

Toutefois, le plus dur sera à venir pour les coureurs avec cette fameuse dernière arrivée en montagne programmée au sommet de La Covatilla. Aux organismes forcément émoussés dans ce final, l'organisation a ainsi réservé des passages à plus de 10% à mi-col, avec une portion à 12% au plus fort de l'ascension. De quoi terminer en apothéose (ou en enfer, c'est selon) cette avant-dernière étape qui verra également les favoris se mesurer une dernière fois sur les quatre autres difficultés au menu du jour : San Miguel de Valero (3eme cat.), l'Alto de Cristobal (3eme cat.), l'Alto de Penacaballera (3eme cat.) et l'Alto de la Garganta (2eme cat.), situé à un peu plus de 26 kilomètres de l'arrivée. Un magnifique terrain de jeu pour les grimpeurs doublé d'une parfaite opportunité pour ceux qui auront encore des jambes de frapper fort une dernière fois. Mais peut-être la plus importante.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.