Paris-Roubaix : Les dotations des féminines augmentées

Paris-Roubaix : Les dotations des féminines augmentées©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 12 avril 2022 à 15h09

Après la polémique de la première édition féminine de Paris-Roubaix, dont la gagnante avait touché 20 fois moins que le lauréat de l'édition masculine, les dotations des femmes ont été considérablement augmentées pour la course de samedi.



Avant la première édition féminine de Paris-Roubaix, l'an dernier, une polémique avait éclaté sur l'énorme disparité entre les primes accordées aux femmes et celles des hommes. Alors que l'Italien Sonny Colbrelli, vainqueur de l'édition masculine, avait empoché 30 000 euros, la Britannique Lizzie Deignan, lauréate de ce premier Paris-Roubaix féminin, s'était contentée d'une prime de... 1535 euros, soit près de 20 fois moins ! Une polémique qui ne venait "pas des championnes", avait assuré sur RMC Christian Prudhomme, patron du Tour de France et de Paris-Roubaix : "Mais elle vient de gens peut-être un peu plus éloignés du monde du sport et de sa réalité économique." Un an plus tard, ces primes ont pourtant été revues à la hausse, et pas qu'un peu.

20 000 euros pour la gagnante

La gagnante ne recevra plus 1535 euros, mais 20 000 euros. Et la dotation totale va atteindre 50 000 euros, et donc se rapprocher de celle des hommes (90 000 euros), dont le vainqueur se verra de nouveau attribuer 30 000 euros. C'est ce qu'on a appris mardi à Denain, lors de la présentation de la course de samedi, qui se déroulera sur une distance de 124,7 kilomètres, avec 29,2 kilomètres de pavés sur 17 secteurs, à la veille de celle des hommes. Et Amaury Sport Organisation, à la tête de l'événement assure "être dans une logique économique pour installer la course de façon pérenne". "En 2021, nous nous étions basés sur le barème des prix de l'Union cycliste internationale pour les courses, au même niveau que le Tour des Flandres, poursuit Franck Perque, responsable de Paris-Roubaix Femmes, rapporte Belga. Le barème est resté le même mais nous avons décidé de l'augmenter."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.