Ullrich : "Si on voulait rester dans le coup, il fallait se doper"

Ullrich : "Si on voulait rester dans le coup, il fallait se doper"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 22 novembre 2023 à 23h53

Jan Ullrich poursuit les révélations sur ses années au coeur du peloton, qui n'étaient vraiment pas reluisantes.



Un documentaire sur Jan Ullrich sera disponible sur Prime Video la semaine prochaine (le mardi 28 novembre). Il ne sera pas forcément beau à voir, axé sur la face sombre de l'ancien champion allemand qui a déjà raconté plusieurs fois ses phases de dépression liées notamment au dopage au cours de sa carrière.

"Soit je démolissais tout, soit je ne disais rien"

Pour Stern, magazine de son pays, il a livré un teaser à sa manière : "J'ai appris assez vite que le dopage était répandu, dès que je suis arrivé à la Deutsche Telekom en 1995. Le sentiment général, c'était que sans aide, on allait comme à une fusillade en étant seulement armé d'un couteau. Si on voulait rester dans le coup, il fallait participer. Je n'ai rien dit car je ne voulais pas être un traître, je ne voulais pas sortir de demi-vérité et encore moins toute la vérité. Il y avait des vies en jeu, des familles et des amis. Les avocats m'ont dit que soit je sortais tout et je démolissais tout, soit je ne disais rien du tout."

Le vainqueur du Tour de France 1997 conçoit qu'il aurait dû parler, si on réfléchit à ces éléments d'un point de vue présent, en 2023... "Pendant un petit moment, ç'aurait été très compliqué, mais la vie aurait été plus facile par la suite. De l'avis général, on savait qu'on courait pour rien si on ne prenait rien." Il explique également avoir consommé du whisky et de la cocaïne plus récemment, ce qui l'a conduit à frapper une prostituée en 2018 à Francfort : "Ce mélange vous fait devenir un monstre, ça refroidit le coeur et fait ressortir tout ce qu'il y a de plus mauvais en nous. Et sans coeur, on n'est plus humain." C'est l'impossibilité de voir ses enfants, au plus sombre de cette période, qui l'a remis dans le droit chemin, car il savait qu'il devait changer quelque chose s'il voulait les revoir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.