Strade Bianche : Alaphilippe ne regrette pas d'avoir échoué face à Van der Poel

Strade Bianche : Alaphilippe ne regrette pas d'avoir échoué face à Van der Poel©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le samedi 06 mars 2021 à 18h40

Battu par Mathieu Van der Poel dans le final des Strade Bianche, Julian Alaphilippe a confirmé après l'arrivée ne pas regretter sa gestion de course face au Néerlandais et se tourne vers ses futures échéances.



Julian Alaphilippe l'assure : « Je n'ai pas le moindre regret ». Vainqueur des Strade Bianche en 2019, le champion du monde n'a pas pu ajouter une nouvelle ligne à son palmarès. Dans les rues de Sienne, Mathieu Van der Poel s'est avéré être le plus fort et succède ainsi à son rival Wout Van Aert, vainqueur de l'édition 2020 en août dernier. S'il confirme que la victoire est toujours son objectif, le coureur de l'équipe Deceuninck-Quick Step a assuré qu'une deuxième place suffit à son bonheur. « C'est évident que je préfère gagner mais je peux me satisfaire de ce podium, a confié Julian Alaphilippe peu après l'arrivée des Strade Bianche. J'ai fait de mon mieux, j'ai essayé d'aller chercher la victoire mais Mathieu Van der Poel était le plus fort à l'avant de la course. » Si ses sensations n'étaient « pas si mauvaise », l'ancien porteur du maillot jaune sur le Tour de France a toutefois senti assez vite qu'il n'était pas en lice pour la victoire.

Alaphilippe : « Mes sensations n'était pas si mauvaises »

En effet, avant le final, le Français a pu constater que Mathieu Van der Poel n'était pas venu pour faire de la figuration. « A quinze ou vingt kilomètres de l'arrivée, je me souviens avoir placé une accélération au sommet d'un secteur de chemins de terre et j'ai pu constater la différence, a répondu Julian Alaphilippe à la question de savoir quand il a compris que le Néerlandais était en grande forme contrairement à Wout Van Aert. Mes sensations n'était pas si mauvaises. Je suis resté concentré pour le dernier secteur mais j'ai vu que Mathieu Van der Poel avait de bonnes jambes. Dans le final, vous avez pu voir qu'il était le plus fort dans notre groupe. Je n'ai pas de regrets. » Quant à ses objectifs futurs, Julian Alaphilippe compte peser dans les semaines à venir. « Tirreno-Adriatico sera une course importante, c'est certain. Mais je veux prendre du plaisir, on essayera de gagner une étape, ça pourrait être sympa, assure le coureur de l'équipe Deceuninck-Quick Step). Il y aura ensuite Milan-Sanremo et les classiques belges. » Le Tour des Flandres, sur lequel il avait chuté la saison dernière, sera à n'en pas douter un objectif pour le champion du monde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.