Ineos Grenadiers : Stannard contraint de mettre un terme à sa carrière

Ineos Grenadiers : Stannard contraint de mettre un terme à sa carrière©Media365

Aurélien CANOT, publié le jeudi 05 novembre 2020 à 12h55

Atteint par une polyarthrite rhumatoïde, le Britannique Ian Stannard (Ineos Grenadiers) a annoncé jeudi qu'il était contraint de prendre sa retraite à 33 ans.


Fin de carrière pour Ian Stannard (33 ans). Jeudi, l'équipe Ineos Grenadiers a annoncé que le coureur britannique de 33 ans prenait sa retraite. Malheureusement pour l'intéressé, il n'a pas eu d'autre possibilité que de mettre un terme, forcé, à sa vie de cycliste. La formation britannique révèle en effet que l'ancien pensionnaire de la British Cycling Academy, où il faisait notamment équipe avec deux autres futurs champions Geraint Thomas et Mark Cavendish, souffre de polyarthrite rhumatoïde. Une maladie auto-immune qui ne lui a pas laissé d'autre choix que de raccrocher. « C'est triste de devoir arrêter comme cela mais c'est clairement la bonne décision pour ma santé et ma famille. Nous avons exploré toutes les options pour gérer ma condition, et l'équipe était avec moi durant toutes les phases de récupération », déplore Stannard, qui espérait pouvoir bénéficier d'un coup de pouce du destin, mais malheureusement pour lui, il n'est jamais venu. « J'ai cru que je pourrais gérer la maladie durant le confinement. Mais dès que j'ai repris la course, j'ai su que mon corps ne pourrait pas tenir », poursuit le double vainqueur du Het Nieuwsblad, son plus beau résultat avec sa troisième place en 2016 sur Paris-Roubaix et sa 6eme sur Milan - San Remo en 2013.

Il contribue trois fois au sacre de Froome sur le Tour



« Ma victoire préférée a sans aucun doute été la deuxième victoire au Nieuwsblad, précise toutefois le jeune retraité britannique. Je m'étais brisé le dos l'année précédente, et le processus de rétablissement a été le plus difficile que j'ai eu à endurer dans ma carrière. Battre trois coureurs de Quick Step en Belgique... c'est difficile de faire mieux. On me parle encore de cette victoire. » Aujourd'hui, c'est malheureusement la maladie de Stannard qui vaut de faire de nouveau parler de lui à celui qui avait fait partie des lieutenants de Christopher Froome lors de ses trois premières victoires sur le Tour de France (en 2013, 2015 et 2016). « Ian a reçu un diagnostic de polyarthrite rhumatoïde il y a douze mois, raconte le médecin de l'équipe Ineso Grenadiers Richard Usher. Cela a causé une inflammation sévère dans les articulations, et Ian a eu des douleurs dans les poignets, les genoux et les chevilles. Nous avons essayé divers traitements, mais Ian a finalement pris la meilleure décision pour sa santé à long terme. » Il n'a pas eu réellement le choix.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.