Championnats du monde : Foss roi du contre-la-montre devant Küng et Evenepoel

Championnats du monde : Foss roi du contre-la-montre devant Küng et Evenepoel©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le dimanche 18 septembre 2022 à 09h06

Le Norvégien Tobias Foss a été sacré champion du monde de contre-la-contre ce dimanche à Wollongong en Australie à la surprise générale. Le coureur de Jumbo-Visma a devancé le Suisse Stefan Küng et le Belge Remco Evenepoel, alors que les Français Bruno Armirail et Rémi Cavagna ont terminé dixième et onzième.


Foss était la grosse cote ! Personne ne s'attendait à voir Tobias Foss, ce Norvégien de 25 ans de l'équipe Jumbo-Visma, devenir champion du monde du contre-la-montre ce dimanche à Wollongong en Australie. Alors que Stefan Küng, Remco Evenepoel, Filippo Ganna ou encore Tadej Pogacar faisaient figure de favoris, Foss s'est montré le plus fort sur les 34,2 kilomètres du parcours ! Double champion de Norvège 2021 et 2022 du contre-la-montre, le natif de Vingrom n'avait encore jamais gagné le moindre chrono sur une course internationale ! Parti en 40eme position (sur 51 concurrents au total), Foss a bien géré son effort et s'est assis sur le "hot seat" (le siège où s'assoit le leader provisoire) à l'arrivée, prenant ainsi la place du Suisse Stefan Bisseger, grâce à son temps de 40'02. Il pensait sans doute se faire dépasser par les cadors partis après lui, mais personne n'y est parvenu ! Le Suisse Stefan Küng a échoué à trois secondes alors que le Belge Remco Evenepoel, vainqueur de la Vuelta il y a à peine une semaine, décroche la médaille de bronze en finissant à neuf secondes du vainqueur.

Ganna seulement septième

« C'est une sorte de rêve. Je n'y crois pas, je me demande si c'est réel. Mes jambes étaient très bonnes. Au Canada, j'ai vu que ma forme était en place (il a terminé 40eme du GP de Montréal et 113eme du GP de Québec le week-end dernier, ndlr). Je ne suis pas un de ces garçons qui sont sur- confiants, donc quand j'étais dans le siège de leader, je savais que j'avais fait quelque chose de bien, je ne pouvais pas faire mieux. Et finalement c'est moi qui ai gagné ! Ce n'était pas un chrono très exigeant, il y avait une partie technique, les virages étaient importants. J'ai essayé de bien gérer les deux parties montantes. J'ai eu un très bon coaching, on a très bien préparé tout ça », a confié le nouveau champion du monde au micro de l'UCI, juste avant de revêtir son maillot arc-en-ciel. Au pied du podium, le Britannique Ethan Hayter pourra nourrir de gros regrets, car il a déraillé un peu avant la mi-course et a perdu un temps précieux, finissant à 40 secondes de Foss. Triste anniversaire, lui qui fête ses 24 ans ce dimanche... Derrière, on retrouve notamment Tadej Pogacar à la 6eme place et le double champion du monde en titre Filippo Ganna à la 7eme place. Peut-être l'Italien est-il trop concentré sur sa tentative de record de l'heure du 8 octobre... Côté français, Bruno Armiral et Rémi Cavagna ont terminé respectivement 10eme et 11eme, à 1'10 et 1'15 du vainqueur.

Van Dijk garde son titre chez les femmes 

Du côté des femmes, la Néerlandaise Ellen van Dijk (35 ans) a conservé son titre en s'imposant en 44'29 sur le même parcours que les hommes, en devançant de douze secondes l'Australienne Grace Brown et de 41 la Suissesse Marlen Reusser. A noter qu'Annemiek van Vleuten, la gagnante des trois Grands Tours cette année, n'a pu faire mieux que septième après "un chrono de merde" comme elle l'a confié à l'arrivée. Juliette Labous a terminé onzième et meilleure Française, à 2'04 de la gagnante, et Marie Le Net 20eme à 3'35, à seulement 22 ans.

CYCLISME / CHAMPIONNATS DU MONDE
Classement du contre-la-montre (Wollongong-Wollongong, 34,2km) - Dimanche 18 septembre 2022
1- Tobias Foss (NOR) en 40'02
2- Stefan Küng (SUI) à 3"
3- Remco Evenepoel (BEL) à 9"
4- Ethan Hayter (GBR) à 40"
5- Stefan Bisseger (SUI) à 47"
6- Tadej Pogacar (SLO) à 48"
7- Filippo Ganna (ITA) à 56"
8- Nelson Oliveira (POR) à 59"
9- Yves Lampaert (BEL) à 1'09
10- Bruno Armirail (FRA) à 1'10
11- Rémi Cavagna (FRA) à 1'15
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.