NBA - Minnesota : Gobert tacle son propre public

NBA - Minnesota : Gobert tacle son propre public©panoramic, Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365, publié le mercredi 23 novembre 2022 à 18h20

Dans des propos rapportés par The Athletic, Rudy Gobert, pensionnaire des Minnesota Timberwolves, s'en est pris à son propre public.



Rudy Gobert avait des choses à dire. Dans des propos rapportés par The Athletic, le pivot international français, aujourd'hui âgé de 30 ans, s'en est pris à son propre public. Celui de sa franchise des Timberwolves de Minnesota. Après un total de 17 rencontres déjà disputées et un bilan de neuf victoires dont quatre lors de ses quatre dernières sorties, pour également huit défaites, sa formation occupe actuellement la dixième place du classement de la conférence Ouest de la prestigieuse Ligue de basketball. Cela n'empêche pas pour autant l'équipe de se faire siffler, et ce dans sa propre enceinte du Target Center.

"Je n'apprécie pas que des gens viennent pour nous huer"

Et c'est donc ce que Gobert n'apprécie clairement pas, surtout aussi tôt dans une saison : « Je n'apprécie pas que des gens viennent pour nous huer. Quand on est un fan, on doit supporter son équipe dans les bons et les mauvais moments. Si on nous soutient dans les moments durs, on va adorer ça. Aucune équipe dans l'histoire de la NBA n'a connu que de grands moments. Donc si on vient pour ne pas nous soutenir dans les moments compliqués, alors restez chez vous. Je n'ai jamais connu ça auparavant. J'estime qu'on doit être sifflé quand on est vraiment, vraiment pas bien. Quand j'étais à Utah, en neuf saisons, je me souviens que de quelques moments où on a été hué. » Ces sifflets ont été entendu lors de l'ultime rencontre disputée. Pourtant, ce lundi soir, les Timberwolves de Minnesota ont eu le dernier mot contre le Heat de Miami (105-101). Mais la première période avait été manquée et à la pause, ce sont même les visiteurs qui avaient alors un total de treize longueurs d'avance (47-60). Quant au public local, ce n'était pas la première fois qu'il faisait part de son mécontentement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.