Yamaha : Pas de sanctions pour les pilotes malgré des moteurs non conformes

Yamaha : Pas de sanctions pour les pilotes malgré des moteurs non conformes©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 05 novembre 2020 à 20h10

Les quatre pilotes Yamaha, dont Fabio Quartararo, ont échappé à des sanctions en raison d'une différence entre les moteurs utilisés et celui qui a été transmis pour homologation.

Les espoirs de titre mondial de Fabio Quartararo auraient pu prendre un coup potentiellement fatal mais, au final, il n'en sera rien. Ce jeudi, le magazine britannique Autosport a dévoilé que la marque Yamaha était sous enquête pour une irrégularité au niveau de la conformité de ses moteurs depuis le début de la saison. En effet, avant même le début de la saison, l'ensemble des constructeurs, mis à part KTM et Aprilia, ont dû fournir à la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM) un exemplaire du moteur utilisé tout au long de la saison sans aucune modification sauf accord préalable de l'association des constructeurs (MSMA). Or, en début de saison, les moteurs Yamaha ont subi un problème de fiabilité dû à des soupapes défaillantes. Après avoir demandé une dérogation pour remplacer ces soupapes, la firme d'Hamamatsu a fini par accepter de ne rien changer mais a dû réduire la puissance de sa motorisation pour en augmenter la fiabilité.

Yamaha perd la tête du classement constructeurs, les pilotes non sanctionnés

Toutefois, cette demande de dérogation a mis la puce à l'oreille des autres constructeurs. Ces derniers, au travers de la MSMA, ont demandé au fournisseur de Yamaha la confirmation d'un souci de fiabilité sur ses produits. Une demande qui n'a jamais eu d'écho favorable. De plus, une analyse des moteurs de la firme japonaise ont mis en avant des différences entre les soupapes montées sur le moteur fourni lors du processus d'homologation et celles installées sur les moteurs utilisés en course. Alors que cette irrégularité aurait pu coûter cher aux pilotes de la firme d'Hamamatsu que sont Fabio Quartararo, Maverick Viñales, Valentino Rossi et Franco Morbidelli, les commissaires de la FIM ont finalement décidé de sanctionner Yamaha pour cette irrégularité mais sans que cela ne porte préjudice aux pilotes. Le constructeur japonais, selon Autosport, a reçu une pénalité de 50 points au classement constructeurs, soit l'équivalent des deux victoires de Fabio Quartararo à Jérez de la Frontera, et cède à Ducati la tête du championnat constructeurs. En ce qui concerne les équipes, l'écurie Petronas perd 36 points contre 20 pour l'écurie officielle Yamaha.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.