MotoGP : Quartararo adoubé par Rossi et félicité par Macron

MotoGP : Quartararo adoubé par Rossi et félicité par Macron©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 24 octobre 2021 à 23h45

Sacré champion du monde en MotoGP ce dimanche à Misano, Fabio Quartararo a notamment vu Valentino Rossi et Emmanuel Macron le féliciter pour son titre.



Jour de gloire ce dimanche pour Fabio Quartararo et le sport hexagonal. En effet, lors du GP d'Emilie-Romagne, le pilote Yamaha est devenu le premier Français à remporter le titre dans la catégorie reine, grâce notamment à la chute de Francesco Bagnaia, son principal rival cette saison. Parti 15eme et finalement 4eme à l'arrivée sur le circuit Marco Simoncelli, le natif de Nice a écrit l'histoire de son sport en succédant à Joan Mir, lui qui n'a pas mis longtemps pour s'imposer comme une référence en MotoGP à seulement 22 ans. Forcément, après un tel exploit, Quartararo a reçu de nombreuses félicitations, dont celles d'Emmanuel Macron et de Valentino Rossi. « Quelle course et quelle année de Quartararo ! Bravo à lui, il devient le premier Français à obtenir le titre de champion du monde de MotoGP », a ainsi déclaré le président de la République française, via un message posté sur son compte Twitter. Pour sa part, la légende italienne a adoubé « El Diablo » en conférence de presse.

« Quartararo peut ouvrir un cycle »

« Quartararo a vraiment mérité son titre, il a très bien piloté tout au long de la saison, il a toujours été très rapide, il a réussi à faire des résultats même sur des circuits qui n'avantageaient pas la Yamaha. J'en veux un peu à "Peco" (Bagnaia) : s'il avait fait d'autres choix de pneumatiques, il aurait pu continuer à espérer remporter le titre. Quartararo peut ouvrir un cycle (en remportant plusieurs titres), mais avec Morbidelli comme coéquipier, ils vont se pousser. Ce sont deux pilotes très forts, il va y avoir du travail pour gérer tout ça, a notamment confié Rossi (42 ans), qui disputait sa dernière course à domicile ce dimanche, dans des propos recueillis par L'Equipe. (...) La décision de nommer Quartararo (à la place de Rossi dans l'équipe d'usine Yamaha) était la bonne. La mauvaise décision, c'était ne plus m'avoir dans l'équipe pour ma dernière saison (rires). »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.