GP d'Emilie-Romagne : Quartararo champion du monde ce dimanche ?

GP d'Emilie-Romagne : Quartararo champion du monde ce dimanche ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 24 octobre 2021 à 07h00

Alors qu'il partira seulement en 15eme position lors du GP d'Emilie-Romagne, Fabio Quartararo peut toujours espérer être titré ce dimanche suivant le résultat de Francesco Bagnaia.



Le 24 octobre 2021 restera-elle comme une date importante dans l'histoire du sport hexagonal ? Ce dimanche, Fabio Quartararo a l'occasion de devenir le premier champion du monde français de l'histoire en MotoGP. Pour cela, il faudra surement attendre aux alentours de 15h et la fin du GP d'Emilie-Romagne pour en savoir plus. A Misano, sur le circuit Marco Simoncelli, le natif de Nice aura en tout cas l'occasion d'inscrire son nom au palmarès, même s'il s'est raté lors des qualifications ce samedi. En effet, s'il partira seulement 15eme sur la grille, soit le pire résultat de sa carrière dans la catégorie reine, car il n'a inconsciemment peut-être pas pris les risques qu'il aurait dû, le titre est encore à sa portée. De ce fait, à partir de 14h, un intense combat s'annonce entre l'actuel leader du classement des pilotes et son dauphin, l'Italien Francesco Bagnaia, auteur de la pole position. Pour le moment, « El Diablo » compte 254 points au général, soit 52 de plus que son principal rival. A trois courses de la fin, à savoir celui d'Emilie-Romagne ce dimanche, qui sera à suivre en direct sur notre site, puis ceux d'Algarve (7 novembre) et de Valence (14), il ne reste au maximum plus que 75 points à prendre pour le pilote Ducati.

La course d'une vie pour Quartararo ?

La donne est donc simple, mais ne sera pas aisée pour autant, car Quartararo doit donc conserver plus de 50 points d'avance sur l'Italien, à l'issue de la course. Pour cela, le Français devra finir devant ce dernier ou limiter la casse, ce qui représente de nombreux scénarii possibles, à savoir en général terminer juste derrière Bagnaia si ce dernier ne fait pas mieux que quatrième (5eme, si son adversaire fait 4eme et ainsi de suite). Si tel était le cas, le Niçois deviendrait ce dimanche à jamais le premier tricolore à triompher en MotoGP et mettrait du même coup fin à l'hégémonie espagnole dans la discipline, qui dure depuis 2012 (avec Jorge Lorenzo, Marc Marquez et Joan Mir). Mais, pour cela, Quartararo devra être très, très fort pour rattraper son retard au départ. En somme, à lui de prouver qu'il mérite ce titre dès maintenant. Face aux médias, l'intéressé a expliqué viser dans un premier temps de «  récupérer le maximum de points possibles. (...) Et ensuite, on verra. » Dans le pire des cas, il conserverait 27 longueurs d'avance sur le Transalpin, à deux GP de la fin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.