GP de Malaisie (Sprint) : De la satisfaction pour Zarco, moins pour Quartararo

GP de Malaisie (Sprint) : De la satisfaction pour Zarco, moins pour Quartararo©Panoramic, Media365

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 11 novembre 2023 à 10h55

Si Fabio Quartararo a concédé avoir totalement manqué son premier tour de la course sprint du Grand Prix de Malaisie, Johann Zarco a assuré avoir tout donné à l'extinction des feux pour aller chercher la huitième place.



Johann Zarco était malgré tout satisfait. Parti de la douzième position, le pilote de l'écurie Pramac s'es très vite installé à la huitième place lors de la course sprint du Grand Prix de Malaisie. Toutefois, à l'issue de l'épreuve, le Cannois a admis une petite pointe de frustration. « J'ai fait un bon premier tour et ça allait bien pendant le deuxième puis le troisième. Ensuite, il y a toujours eu ce yo-yo que je fais, a-t-il confié au micro de Canal+. Marco Bezzecchi est très fort au freinage et moi qui perd un peu sur les premiers mètres d'accélération dans les petits virages. Du coup, j'étais obligé à chaque fois de revenir. J'étais très bien dans les virages rapides mais il n'y avait pas moyen de le doubler. » Coincé derrière le pilote de l'écurie VR46, le pilote tricolore a concédé avoir été « un peu limité » et dans l'incapacité d'aller chercher les pilotes KTM. « Je suis déçu pour ça mais content de mon début de course, a-t-il conclu. C'était vraiment un super départ et je me suis bien faufilé sur les premiers virages. » Fabio Quartararo, quant à lui, n'a pas été au rendez-vous.

Quartararo : « J'ai fait n'importe quoi ! »

Alors qu'il avait tout donné lors des qualifications pour aller chercher la huitième place sur la grille de départ, le Niçois est passé à côté de son départ. « J'ai fait n'importe quoi ! J'ai essayé de freiner à l'extérieur. Je n'ai pas freiné assez fort donc le correcteur d'assiette est resté bloqué, a-t-il confirmé au micro de Canal+. Il y a eu plein d'erreur du virage 1 au virage 5, où j'ai perdu énormément de positions. J'ai ensuite eu des problèmes sur la pression des pneus. » Finalement seizième sous le drapeau à damier, « El Diablo » assure n'avoir « aucune frustration », si ce n'est envers lui-même. « C'est totalement de ma faute mais c'est de l'expérience pour la course de demain (dimanche) », a-t-il ajouté. Malgré ce sprint raté, Fabio Quartararo veut tirer du positif des séances d'essais avant le Grand Prix ce dimanche. « La deuxième séance d'essais libres et la séance de qualifications ont été très positives pour nous, le rythme était très bon. Je ne pouvais pas faire mieux en qualifications. On sait que demain (dimanche), il faudra prendre l'intérieur au premier virage, freiner un peu plus fort. Avec ça, on pourra faire une belle course. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.