GP du Portugal : Hamilton ne comprend pas la nomination de Petrov

GP du Portugal : Hamilton ne comprend pas la nomination de Petrov©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le vendredi 23 octobre 2020 à 12h38

Très critique envers le mouvement Black Lives Matter, l'ancien pilote Vitaly Petrov va débuter comme commissaire sportif ce week-end au Grand Prix du Portugal. Un choix dont s'est étonné Lewis Hamilton.

 

Alors qu'il va tenter d'accroître son avance au championnat du monde ce week-end au Portugal, Lewis Hamilton a été interrogé en conférence de presse sur la nomination de Vitaly Petrov en tant que commissaire sportif. L'ancien pilote Renault, qui a disputé 57 Grands Prix entre 2010 et 2012, avait critiqué Hamilton pour son engagement contre le racisme, et s'en était pris au mouvement Black Lives Matter. Un engagement partagé par la majorité des pilotes de F1, dont quatorze avaient mis le genou à terre en signe de soutien à la lutte contre le racisme avant le départ du Grand Prix d'Autriche en juillet. 

"Et si un pilote fait son coming-out ?"

"Selon nos traditions, un homme met le genou à terre dans deux cas : devant Dieu dans un lieu de culte, et quand il demande sa future femme en mariage. Tu peux en parler sur tes réseaux sociaux, donner des interviews... Mais que la Formule 1 le fasse pour tout le monde... Et si un pilote fait son coming-out ? Est-ce qu'ils vont mettre un drapeau arc en ciel et demander à tout le monde de devenir homosexuel ?", a notamment déclaré Petrov au média russe Championat. "C'est une surprise de voir qu'ils ont nommé quelqu'un qui pense comme ça, et qui aussi vocal sur ces sujets que nous essayons de combattre, a réagi l'Anglais. Je ne peux rien y faire, mais ce serait mieux d'avoir des gens qui comprennent dans quelle époque nous vivons et qui sont sensibles aux problèmes qui nous entourent. Donc je ne comprends pas vraiment quel est leur but en faisant ça, parce que ce n'est pas comme s'ils n'avaient pas d'autres options." 

"La FIA ne fera pas de discrimination"

Un choix qu'a fini par justifier la Fédération internationale de l'automobile (FIA) : "La FIA nomme des pilotes-commissaires ayant suffisamment d'expérience et d'expertise en Formule 1 pour exercer cette fonction au plus haut niveau, et qui ont exprimé à la FIA leur intérêt pour ce poste. La FIA ne fera pas de discrimination sur la base d'opinions exprimées en dehors de leur fonction de pilote-commissaire pour la FIA, si ces opinions ne sont pas contraires aux règles et au code d'éthique de la FIA." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.