GP de Russie (Qualifications) : La pole position pour Lewis Hamilton

GP de Russie (Qualifications) : La pole position pour Lewis Hamilton©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 26 septembre 2020 à 15h15

Avec une marge très large sur la concurrence, Lewis Hamilton a signé le meilleur temps de la séance de qualifications du Grand Prix de Russie.



A quelques secondes près, Lewis Hamilton a eu très chaud ! Intouchable dans l'exercice du tour lancé, le Britannique a su se sortir d'un piège au prix d'un petit miracle et d'une stratégie en vue de la course totalement chamboulée. En effet, avant une Q3 où il a effacé le record de Valtteri Bottas (1'31''304), le pilote Mercedes a vécu une Q2 loin d'être de tout repos. Après avoir vu son premier temps effacé pour être allé au-delà des limites de la piste, Lewis Hamilton a été coupé dans son élan lors de sa deuxième tentative par le drapeau rouge provoqué par la sortie de piste de Sebastian Vettel, qui avait perdu le contrôle de sa Ferrari à la sortie du virage 4 du circuit de Sotchi. Deux échecs qui ont contraint le Britannique à revoir ses plans en vue de la course. En effet, après avoir usé ses deux trains de pneus medium lors de ses deux premières tentatives, le pilote Mercedes a dû signer son temps de Q2 en gommes tendres, qu'il sera obligé d'utiliser ce dimanche en course.

Bottas aura une carte à jouer en course

Une pole position qui pourrait ne pas être un si grand avantage que ça pour Lewis Hamilton. En effet, entre la ligne de départ et le premier freinage, il y a plus de 900m d'accélération et suffisamment de temps pour jouer l'aspiration et celui qui part premier garde rarement sa place à la sortie du virage 2. Longtemps deuxième à sept dixièmes de son coéquipier Valtteri Bottas a finalement vu Max Verstappen (+0''563) lui arracher la première ligne dans les derniers instants pour un peu moins d'un dixième de seconde (+0''652). Reste que le Finlandais, partant sur le côté ayant le plus d'adhérence de la grille de départ et juste derrière son chef de file, aura une chance de conclure le premier tour à la première position et, avec les pneus medium, faire un premier relais bien plus long. Derrière ce Top 3, comme annoncé, la lutte a été rude avec seulement sept dixièmes entre le quatrième Sergio Pérez et le dixième Alexander Albon. Le Mexicain devance de peu Daniel Ricciardo, Carlos Sainz Jr, Esteban Ocon, Lando Norris et Pierre Gasly. Le Français aura une chance de faire oublier un Grand Prix de Toscane raté avec un abandon dès le premier tour.


Leclerc sauve la journée de Ferrari, Grosjean a tout donné

Ce Top 10 et la Q3, Charles Leclerc l'a manqué pour 43 millièmes de seconde au volant d'une Ferrari encore en grande difficulté. En effet en Q1, les monoplaces motorisées par la marque italienne ont occupé six des sept dernières places. Petite consolation pour le vainqueur à Spa-Francorchamps et Monza l'an passé, il aura un total choix de pneus pour le départ et pourra ainsi mettre en place une stratégie différente. De plus, il sauve un peu la mise de Ferrari après la sortie de piste de Sebastian Vettel, qui s'élancera seulement 15eme et va donner du travail à ses mécaniciens en vue de la course ce dimanche. Si Sergio Pérez a été invité à la table de la Q3, Lance Stroll n'a pas pu défendre ses chances dans les deux dernières minutes, sa Force India étant tombée en panne dans la ligne des stands. Outre Vettel, le Canadien n'a devancé dans la deuxième partie des qualifications que George Russell, qui a encore su passer l'écueil de la Q3. Une performance que Romain Grosjean n'a pas su réaliser au volant d'une Haas longtemps rétive ce week-end, avec une 16eme place sur la grille de départ qui est sans doute le meilleur résultat que le Français pouvait obtenir lors de ces qualifications. Une séance qui a été animée et qui promet une course indécise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.