F1 : Pour Domenicali, il y aura plus de courses sprint en 2022

F1 : Pour Domenicali, il y aura plus de courses sprint en 2022©Panoramic, Media365
A lire aussi

Romain Fiore, Media365, publié le mercredi 15 septembre 2021 à 20h15

Au détour d'un entretien accordé au quotidien allemand Bild, Stefano Domenicali a confié vouloir développer le concept de courses sprint expérimenté cette saison.


Ancien directeur de la Scuderia Ferrari pendant six ans, Stefano Domenicali a pris en mains la Formule 1. Depuis le 1er janvier dernier, l'Italien a remplacé Chase Carey au poste de PDG du détenteur des droits commerciaux de la discipline et a décidé de poursuivre le travail de modernisation entamé par son prédécesseur. Avant la révolution issue du règlement technique 2022, la Formule 1 a décidé d'expérimenter l'ajout de courses sprint lors de trois Grands Prix, avec Silverstone qui a ouvert la voie avant Monza le week-end dernier alors qu'Interlagos devrait accueillir le dernier test. Une course disputée le samedi sur la distance de 100 kilomètres qui permet d'établir la grille de départ du Grand Prix, toujours disputé le dimanche. A l'occasion d'un entretien accordé au quotidien allemand Bild, Stefano Domenicali s'est confié sur ce nouveau format de week-end.

Domenicali pour un « Grand Chelem » de la F1

Pour le dirigeant italien, « la F1 a besoin de changement et doit être intéressante pour le jeune public » mais il admet également que ce format de courses sprint ne pourra pas être systématisé dès la saison prochaine. « La direction est la bonne, assure Stefano Domenicali. Pour 2022, on vise un calendrier de 23 courses, avec un tiers qui aurait ce format pour augmenter l'imprévisibilité. » Pour l'ancien patron de l'écurie de Maranello, ce serait l'occasion de mettre en jeu un nouveau trophée avec en tête l'idée de se rapprocher du Grand Chelem en tennis afin de récompenser « le pilote qui remporte le titre sprint ». Toutefois, avec les critiques émises après le Grand Prix d'Italie, un bilan sera fait à l'issue du Grand Prix du Brésil pour statuer sur le maintien du format en 2022. Revenant également sur la tension grandissante entre Lewis Hamilton et Max Verstappen, Stefano Domenicali assure ne pas s'en inquiéter malgré l'accrochage spectaculaire entre les deux rivaux pour le titre le week-end dernier à Monza.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.