F1 - Course sprint : Deux (nouveaux) points qui changent tout

F1 - Course sprint : Deux (nouveaux) points qui changent tout©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 22 avril 2022 à 10h57

Le week-end à Imola marque le retour de la course sprint, grande innovation de la saison dernière qui avance notamment les qualifications au vendredi soir. Mais cette année, deux points ont été apportés au format dans le but de l'améliorer et de le rendre plus attractif encore. Nous vous expliquons tout.


La course sprint (on ne parle plus de qualifications sprint, le termes "qualifications" ayant disparu de la désignation officielle) est de retour et elle n'est déjà plus la même. Le format né la saison dernière a été reconduit cette année. Au menu : trois rendez-vous. Le premier aura précisément lieu ce week-end à Imola à l'occasion du Grand Prix d'Emilie-Romagne, quatrième manche d'un Championnat du monde qui sourit pour le moment aux Ferrari et en particulier à celle du Monégasque Charles Leclerc, déjà vainqueur de deux Grands Prix et logique leader du classement général à l'aube de ce week-end numéro 4. Et pour tenter de rendre plus attractif encore cette course sprint du samedi et d'enfin faire se lever les passionnés de F1 de leur fauteuil - ce qui n'avait pas vraiment été le cas lors de cette première année qui avait certes tout d'expérimentale - la FIA a déjà revu sa copie. Ainsi, si ce premier Grand Prix avant le vrai Grand Prix du dimanche se disputera toujours sur cent kilomètres (un tiers de la course), le pilote qui terminera premier des qualifications du vendredi sera désigné "poleman", même si ce n'est pas lui qui gagne la course du samedi.

34 points à prendre au total sur le week-end !

Pour connaître le pilote qui s'élancera en tête lors du Grand Prix, il faudra attendre cette course sprint, puisque c'est le vainqueur de celle-ci qui aura l'honneur de devancer tout le monde aux feux verts le lendemain. Autre nouveauté, probablement la plus importante : dorénavant, les huit premiers de la course sprint marqueront des points au classement, quand la saison dernière, seuls les trois premiers avaient ce privilège. Le barème est simple : le premier enpochera 8 points, le deuxième marquera, lui, 7 points, etc... Un pilote qui parviendrait à remporter les trois courses sprint au programme de la saison (l'Autriche puis le Brésil hébergeront les deux suivantes) glanerait donc 24 points. Un gouffre par rapport aux neuf petits points que cela aurait rapporté en 2021 à ce même pilote. Avec désormais 34 points à prendre au total sur un week-end de course sprint pour le vainqueur du Grand Prix s'il parvient également à remporter la course du samedi et à signer le meilleur tour en course. En effet, cela redonne énormément de piment comme d'intérêt à la formule. Et c'est précisément le souhait des organisateurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.