MotoGP - GP des Amériques : Vinales, quel week-end !

A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365, publié le dimanche 14 avril 2024 à 22h24

Vainqueur du Grand Prix des Amériques, Maverick Vinales a vécu un week-end magique. Au bénéfice de sa 10eme victoire, l'Espagnol est entré dans l'histoire de la MotoGP. Son dauphin Pedro Acosta n'en finit plus quant à lui de brûler les étapes.

Maverick Vinales a vécu ce qu'on pourrait difficilement appeler autrement qu'un week-end parfait. Détenteur de la pole position à l'issue des qualifications ce samedi, l'Espagnol a par la suite dominé la course sprint du Grand Prix des Amériques. Un véritable conte de fées. Mais ce dimanche lors du Grand Prix, sa course a failli virer au cauchemar lorsqu'il a reculé jusqu'à la 10eme place après le premier virage où il a évité la chute. Mais sans paniquer, il a progressivement remonté la pente. Et au bout du chemin il y a trouvé des trésors incroyables.

Tout d'abord, jouissant d'un brin de réussite, il a vu Marc Marquez chuter dans un virage au 11eme tour alors qu'il s'était emparé de la tête. Passé dauphin, Maverick Vinales a ensuite rapidement doublé Pedro Acosta qu'il a refoulé de plus en plus loin derrière jusqu'à l'arrivée. Et quel soulagement ! Maverick Vinales remporte son premier Grand Prix depuis celui du Qatar en 2021, soit 1113 jours. Sa dixième victoire en MotoGP. Une compétition dans laquelle il est entré dans l'histoire ce dimanche, réalisant ce que personne n'a réussi jusqu'à présent.

Un record incroyable pour Vinales, Acosta brûle les étapes

L'Espagnol devient le premier pilote en mesure de s'imposer chez trois écuries différentes ! C'est trop d'émotions pour le pilote Aprilia (vainqueur également avec Suzuki et Yamaha) qui en a pleuré de joie. Cependant, bien qu'il ne se soit pas imposé, Pedro Acosta est tout aussi heureux. À l'occasion du troisième Grand Prix de sa carrière, il a tutoyé la gagne et pris la seconde place après avoir déjà fait 3eme au Portugal. Toujours pas âgé de 20 ans, il pourrait battre cette saison le record de précocité d'un vainqueur en Grand-Prix détenu par Marc Marquez. Et sur la troisième marche du podium, on retrouve l'Italien Enea Bastianini dont la régularité a une nouvelle fois payé.

Le leader du Championnat du monde, Jorge Martin, a fini 4eme, une position devant le double champion du monde en titre, Francesco Bagnaia. Fabio Quartararo a de son côté fini 12eme et récolté quatre points alors que Johann Zarco a comme lors de la course sprint de la veille, chuté et abandonné. Les Français tenteront de faire meilleure figure dans deux semaines lors du Grand-Prix d'Espagne à Jerez.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.