24 Heures du Mans : La journée test a souri à Toyota et Glickenhaus

24 Heures du Mans : La journée test a souri à Toyota et Glickenhaus©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 05 juin 2022 à 21h52

La journée test des 24 Heures du Mans a vu Toyota et Glickenhaus se partager les quatre premières places quand Alpine, en manque de vitesse de pointe, n'a pu faire mieux que septième.



La semaine des 24 Heures du Mans est bien lancée. A six jours du départ de la classique mancelle, les 62 équipages engagés ont pu prendre la piste ce dimanche à l'occasion de deux séances de quatre heures. L'occasion pour les novices dans la Sarthe, à l'image de Sébastien Ogier, de prendre leurs marques sur le tracé long de 13,626 kilomètres. Alors que les chronomètres n'ont pas chauffé dans les quatre heures de roulage matinales, le ton a été haussé dans l'après-midi. A ce petit jeu, la Toyota flanquée du numéro 7 confié à Mike Conway, Kamui Kobayashi et José Maria Lopez a signé le meilleur temps en 3'29''896 mais la marge avec la concurrence est ténue. En effet, avec Olivier Pla, Romain Dumas et Pipo Derani au volant, la Glickenhaus numéro 708 n'a rendu que 208 millièmes de seconde au prototype japonais. Une hiérarchie qui s'est confirmée avec la Toyota n°8 qui a devancé la Glickenhaus n°709 pour la troisième place de cette journée.

Alpine souffre en vitesse de pointe

Cinquième et dernier prototype engagé dans la catégorie Hypercar au Mans, en attendant l'arrivée de la Peugeot 9X8 en juillet prochain à Monza, l'Alpine A480 n'a pu faire mieux que le septième temps à deux secondes et demie de la référence. Selon Philippe Sinault, le souci de l'ancien châssis Rebellion R-13 tient à la vitesse de pointe. « C'est tellement facile de tirer des conclusions à chaud alors qu'il y a beaucoup de choses à analyser... mais il nous manque de la V-Max, oui », a confié ce dernier face à la presse à l'issue de la journée. Des difficultés qui permettent à deux prototypes LMP2 de s'intercaler entre les Hypercar, ceux de l'écurie United Autosports USA et de la formation JOTA. Dans la catégorie LMGTE Pro, c'est la Corvette officielle n°64 qui s'est installé au sommet de la feuille des temps quand, en LMGTE Am, les honneurs reviennent à la Ferrari du Kessel Racing. Les écuries vont désormais avoir trois jours pour affiner les réglages en vue des premiers essais libres officiels, prévus ce mercredi.

ENDURANCE - WEC / 24 HEURES DU MANS
Classement de la journée test - Dimanche 5 juin 2022
1- Toyota Gazoo Racing n°7 (Conway-Kobayashi-Lopez/GBR-JAP-ARG/Toyota GR010 Hybrid) en 3'29''896
2- Glickenhaus Racing n°708 (Pla-Dumas-Derani/FRA-FRA/BRE/Glickenhaus 007 LMH) à 0''208
3- Toyota Gazoo Racing n°8 (Buemi-Hartley-Hirakawa/SUI-NZL-JAP/Toyota GR010 Hybrid) à 0''594
4- Glickenhaus Racing n°709 (Briscoe-Westbrook-Mailleux/AUS-GBR-FRA/Glickehaus 007 LMH) à 0''926
5- United Autosports USA n°22 (Hanson-Albuquerque-Owen/GBR-POR-USA) à 2''203 (1er LMP2)
...
33- Corvette Racing n°64 (Milner-Tandy-Sims/USA-GBR-GBR/Chevrolet Corvette C8.R) à 24''105 (1er LMGTE Pro)
...
40- Kessel Racing n°57 (Kimura-Schandorff-Jensen/JAP-DAN-DAN/Ferari 488 GTE EVO) à 24''931 (1er LMGTE Am)
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.