Championnats d'Europe en salle : Trois nouvelles médailles pour les Bleus, dont les titres pour Belocian et Mayer

Championnats d'Europe en salle : Trois nouvelles médailles pour les Bleus, dont les titres pour Belocian et Mayer©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 07 mars 2021 à 19h30

Alors que Valentin Lavillenie est allé chercher l'argent à la perche derrière Armand Duplantis, Wilhelm Belocian a remporté le titre européen sur le 60m quand Kevin Mayer a confirmé sa bonne première journée à l'heptathlon.



La dernière journée des championnats d'Europe d'athlétisme en salle a souri à l'équipe de France. Dans la Torun Arena, les Bleus sont allés chercher trois nouvelles médailles. Une dernière soirée dans la ville polonaise qui a démarré fort pour la délégation tricolore. Alors qu'Aurel Manga a pris la cinquième place de la finale (7''63), Wilhelm Belocian a remporté le titre européen en 7''42, meilleure performance continentale de la saison. Il fallait bien ça pour résister à Andy Pozzi (7''43) alors que Paolo Dal Molin a remporté le bronze (7''56). « C'est mon premier titre en sénior et ça signifie beaucoup pour moi. Réaliser mon meilleur temps en carrière en finale des championnats d'Europe, c'est également génial, a confié le nouveau champion d'Europe après sa victoire. Ce titre représente beaucoup car, par le passé, les blessures m'ont posé beaucoup de problèmes. Pour cet été, l'objectif est les Jeux Olympiques. Devenir champion olympique est le rêve de tout athlète mais finir sur le podium est vraiment mon but. » Avec la meilleure performance mondiale de l'année (7''77), la Néerlandaise Nadine Visser a remporté le titre européen dans la course féminine. Sur le triple saut masculin, Pedro Pablo Pichardo (17,30m) a remporté son duel face à Alexis Copello quand les Pays-Bas se sont adjugés les deux relais 4x400m.

Mayer n'a pas déçu, Bosse passe à côté

A peine remise de ses émotions, l'équipe de France a vu son chef de file ne pas manquer le rendez-vous ! Ayant remporté trois des six premières épreuves, Kevin Mayer a abordé le 1000m avec un minimum de décontraction. Auteur du septième temps, le recordman du monde du décathlon n'est pas allé chercher son propre record d'Europe de l'heptathlon en salle mais remporte son deuxième titre continental avec 6392 points, meilleure performance mondiale de l'année. Jorge Ureña (6158 points) et Pawel Wiesiolek (6133 points) complètent le podium. « C'est vraiment une sensation plaisante, pas à cause de la médaille mais en raison de mes sensations depuis deux jours. Depuis les Mondiaux en salle 2018, je n'avais pas remporté de médaille, c'est donc du plaisir pour moi, a confié Kevin Mayer. Je me sens désormais en confiance. Sur le sprint, je n'ai pas montré ce dont j'étais capable mais le temps viendra. La seule chose à laquelle je pense sont les Jeux Olympiques. » Autre chance de médaille en ce dimanche, Pierre-Ambroise Bosse est passé à côté de la finale du 800m. Alors que la Pologne a dominé la course avec Patryk Dobek et Mateusz Borkowski, le Français n'a pris que la sixième et dernière place après avoir coincé dans le dernier tour.


V.Lavillenie en argent, Ombissa-Dzangue manque la médaille

Alors que Renaud Lavillenie n'a pas été en mesure de défendre ses chances sur blessure, Valentin Lavillenie a parfaitement représenté sa fratrie. Alors qu'Armand Duplantis est allé chercher le titre européen avec un nouveau record des championnats à 6,05m avant de manquer de peu de battre son record du monde à 6,19m, Valentin Lavillenie a pris l'avantage aux essais sur Piotr Lisek pour la médaille d'argent, sa première en grands championnats, ayant passé 5,80m au premier essai contre le troisième pour le Polonais. L'équipe de France nourrissait quelques espoirs pour la finale du 60m féminin, Carolle Zahi ayant signé le deuxième temps des demi-finales alors qu'Orlann Ombissa-Dzangue s'était également qualifiée. Mais cette dernière n'a pas pu accrocher le podium avec une quatrième place (7''23) à un centième de Lotta Kempinen et Jamile Samuel (7''22) au terme d'une finale dominée par Ajla Del Ponte (7''03, nouvelle meilleure performance mondiale de l'année. Sur le 3000m, les Bleus n'ont pas plus brillé avec la 6eme place pour Hugo Hay et la huitième pour Jimmy Gressier, bien loin de Jakob Ingebrigtsen, sacré champion d'Europe. Avec une équipe resserrée, la France repart de Torun avec quatre médailles dont deux titres européens. Des performances qu'il faudra confirmer lors de la saison en extérieur, avec les Jeux Olympiques de Tokyo comme événement phare.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.