Bosse contraint de se faire opérer

Bosse contraint de se faire opérer©Panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mardi 13 décembre 2022 à 15h21

Après avoir rechuté de sa blessure aux ischio-jambiers, l'ancien champion du monde du 800m Pierre-Ambroise Bosse est contraint de se faire opérer, rapporte L'Equipe.


Pierre-Ambroise Bosse a bien du mal à entrevoir le bout du tunnel... Absent des pistes depuis le mois de juillet, l'athlète de 30 ans en sera encore éloigné pour plusieurs mois, car il se fait opérer ce mardi à Paris des ischio-jambiers, comme il l'annonce dans les colonnes de L'Equipe. Le champion du monde 2017 du 800m a rechuté fin novembre de sa blessure qui l'avait contraint de déclarer forfait pour les championnats du monde de Eugene et les championnats d'Europe de Munich. « J'ai senti un coup. On est allé vérifier à l'IRM. C'est la même blessure, voire presque pire que cet été. Il y a deux apophyses sur lesquelles le tendon conjoint des ischio-jambiers s'attache. Il y en a une des deux qui est détachée », confie-t-il au quotidien sportif.

Bosse : "C'est terrible car j'en ai pour six mois"

Inquiet dans un premier temps, mais rassuré par le chirurgien Nicolas Lefevre, qui a notamment opéré Sofiane Boufal, demi-finaliste de la Coupe du Monde de football avec le Maroc, Pierre-Ambroise Bosse a donc décidé de passer sur le billard. « C'est terrible car j'en ai pour six mois. Mais j'ai décidé de me faire opérer pour sortir de cette histoire. C'est la suite de la tendinopathie (du tendon de l'ischio-jambier) qui représente cinq ans de ma carrière sur dix. J'ai tenu pendant de nombreuses années avec cette douleur, je m'y suis habitué. (...) Mais là, depuis quelques mois, c'était plus violent, jusqu'à finir avec cette désinsertion », reconnait l'athlète né à Nantes. Pierre-Ambroise Bosse espère être de retour l'été prochain, sans toutefois encore évoquer les Mondiaux de Budapest en août. Son grand objectif de fin de carrière reste bien sûr les Jeux Olympiques de Paris. « J'ai réappris à me battre alors que j'avais perdu un peu d'intensité mentale. Là, la flamme s'est rallumée et elle ne va pas s'éteindre si rapidement », confie celui qui, depuis son titre mondial à Londres il y a cinq ans, n'a pas vraiment confirmé, se « contentant » d'une médaille de bronze aux championnats d'Europe 2018. Mais il a souvent été trahi par son corps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.