Le coup de gueule d'une championne française renversée par une voiture

Le coup de gueule d'une championne française renversée par une voiture©Compte Instagram de Pauline Sabin
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 31 mai 2017 à 20h17

La championne du monde de cyclo-cross française, Pauline Sabin-Teyssèdre, a été violemment renversée par une voiture lundi 29 mai, alors qu'elle s'entrainait sur une route départementale à Rodez, rapporte la Dépêche du midi. La jeune femme de 36 ans a dû être hospitalisée et a de nombreuses blessures.

Sur son compte Instagram, elle raconte ce dont elle se souvient de l'accident.

"Je ne me souviens de rien. L'automobiliste qui m'a coupé la route ne m'a pas vu arriver. Je ne peux pas en dire plus, je ne me souviens de rien", explique-t-elle. Ses blessures sont impressionnantes, mais elles ne sont pas graves : "Je m'en sors relativement bien au niveau du corps, j'ai des hématomes et la rate est un peu touchée. Traumatisme crânien, des plaies ouvertes à la lèvre et au front, et le nez cassé".

Après avoir rassuré ses supporters, la championne de cyclo-cross pousse un coup de gueule contre les automobilistes. "Marre en général des automobilistes, qui ont peur de perdre 20 secondes, mais qui n'ont pas peur de renverser un cycliste. (...) Souvent, les automobilistes nous insultent, nous frôlent. Mais vous êtes qui ? On pratique juste notre loisir. On n'est pas là pour vous ennuyer. Soyez un peu indulgent", déplore la jeune femme.

Ces dernières semaines, plusieurs accidents ont impliqué des cyclistes et des automobilistes, à l'image du Français Yoann Offredo, ou du Britannique Chris Froome, qui s'en sont sorti avec des fractures. Le champion italien Michele Scarponi n'a pas eu cette chance et n'a pas survécu à son accident avec une camionnette sur les routes italiennes.

 
87 commentaires - Le coup de gueule d'une championne française renversée par une voiture
  • C'est pourquoi il faudrait des pistes cyclables pour mettre fin aux discussions souvent injustes des automobilistes car les chemins devenues des routes sont devenus la propriété des automobiles depuis longtemps. Dans les campagnes les personnes âgées qui vont à pieds sont en danger.

  • Si on peut même plus rouler à tombeau ouvert (oui, je sais, mauvais jeu de mots). et écrabouiller les cyclistes, mais c'est la fin du monde. J'ai pas mis 60 000 boules dans un bolide qui fend la bise pour me laisser arrêter par des play-mobils qui pédalent parce qu'ils n'ont pas un rond. Pédalez chez vous, le plafond ne vous tombera qu'exceptionnellement sur la tirelire.

    A lire au moins au 3ème degré...

    toi il faut te péter les tibias

    pertuy fait de l'humour et son commentaire n'est pas si faux
    par contre ce matin je suis allé travailler en vélo et j'ai eu des voitures sympas mais par contre j'ai aussi vu un cycliste griller un feu rouge

  • Bonjour,
    C'est toujours triste, mais depuis la loi Badinter, les cyclistes se croient tout permis: Rouler en groupe, de front, à contre sens , sens interdits etc. Si juridiquement le plus faible gagne contre l'automobiliste, c'est bien lui qui va à l'hôpital ou pire à la morgue. Comme quoi, vouloir changer la loi naturelle,spécifité"mondialiste" est une hérésie.

  • Les accidents sont toujours regrettables et lorsqu'ils impliquent des cyclistes c'est toujours à leur détriment. Il est alors facile de s'en prendre au "méchant" automobiliste qui a fait du mal au "gentil" cycliste.
    Mais la route doit être partagée et lorsque j'emprunte les routes (envahies de cyclistes) de mon domicile en voiture le week-end, le partage je ne le vois pas trop.
    Des cohortes de cyclistes (souvent plus de 10) qui roulent en peloton (sans respecter les écarts entre véhicules) à 2-3 de front voire 4 (alors que 2 voitures se croisent difficilement) souvent complètement à gauche, qui rechignent à se mettre en file indienne pour laisser passer une voiture (pourtant imposé par le code de la route) et qui vous le font savoir d'un crachat d'un cri ou d'un geste "amical" lorsque vous les dépassez.
    Je n'ai même pas évoqué le fait que les routes sont souvent tortueuses avec quelques côtes alors quand on arrive au détour d'un virage sur un "mur" de cyclistes qui se traîne lamentablement à 15km/h mais occupe la route comme s'ils disputaient une étape du tour de France...
    Bref, je dois bien avouer que je perds patience et que je ne fais plus trop l'effort de ralentir ou de m'écarter dans ces conditions (ce qui est illégal je l'avoue un peu énervé tout de même) de toute façon, deux cyclistes de front plus 1.50 m de marge = impossibilité de dépasser car route trop étroite et loi non respectée par cyclistes non plus.
    Et j'ai bien dit "dans ces conditions" car lorsqu'un cycliste roule seul, bizarrement il est beaucoup plus respectueux, il serre bien à droite et se montre poli... du coup, je le double en prenant le plus d'écart possible (je frôle le côté gauche).
    Mais allez savoir pourquoi dès qu'il y a 2 cyclistes, un des deux cesse de réfléchir (roule au milieu, ne se met pas en file indienne...) alors quand il y en a 10...

    vous m'avez l'air d'un tout bon
    jamais les automobilistes doublent sur ligne continue, ne font des excés de vitesse, ne grille des top
    je crois qu'á vus lire on a bien compris que l'automoboliste se sent fort et pour lui la route devrait être libre
    rouler á 2 de front c'est juste normal pas 3 pas 4 mais à 2 c'est juste
    est ce que vous frôlez les tracteurs et les camions quand vous êtes ´nervés car la les rôles sont inversés et ce n'est plus vous le plus fort
    réfléchissez avant de dire n'importe quoi

    Non je ne dis pas n'importe quoi. Je relate simplement ce que je vis tous les week-end en rentrant chez moi. Lisez bien...
    Je n'ai jamais dit que les automobilistes étaient irréprochables (le téléphone, les excès, les lignes blanches...) ici ce n'est pas le propos on parle de partage de la route entre cyclistes/automobilistes.
    Rouler à 2 de front , c'est juste AUTORISE A CONDITION de ne pas gêner la circulation des autres usagers. Autrement dit, les cyclistes peuvent rouler à 2 de front si cela n'empêche pas de croiser un véhicule venant d'en face mais ils sont tenus de se mettre en file indienne lorsqu'un véhicule arrive par l'arrière (afin de pouvoir laisser la mage de dépassement)
    Cela revient quasiment à dire aussi bien en ville que sur les petites routes de campagne qu'il FAUT rouler en file indienne.
    Mais je n'irais pas jusque là si les cyclistes consentaient à se mettre en file indienne sans rechigner dès qu'on se signale par un petit coup de klaxon... ce n'est malheureusement pas toujours (souvent) le cas.
    D'où mon agacement bien légitime il me semble.
    D'autant plus qu'à ce petit jeu (celui de la légalité), les cyclistes sont bien rarement sanctionnés... contrairement aux automobilistes. D'où le sentiment d'impunité ou de légitimité (même lorsqu'ils ont tort) de certains cyclistes?

    Bien sur qu'il y a de nombreux cyclistes qui ne respectent pas le code mais ceux la ne le respectent pas non plus en voiture
    rouler à 2 de front est bien plus correct et pratique qu'en file indienne (en situation normale)
    On est d'accord que pour doubler un cycliste seul ou à 2 de front il faut passer le milieu de la route
    exemple 20 courreurs en file indienne c'est environ 44 mètres de longueur à doubler soit 2 camions et il faut passer la ligne centrale donc ca ne peut que se faire si rien ne vient en face
    à 2 de front il est plus facile à doubler car la distance est de moitié
    bien sûr sur route éroite il faut se mettre en file indienne (un petit coup de klaxon est toujours apprécié)
    Dans notre club c'est un sujet récurrent et nous avons des responsables de sortie qui mettent de l'ordre (et ca fonctionne. Pour info à partir de 40 courreurs environ il faut faire 2 groupes bien séparés permettant à des voitures de doubler et de s'intercaler.
    le dimanche vous croisez les cyclo-touristes qui sont un peu comme en voiture les chauffeurs du dimanche
    Les règles existent et je vous l'accorde pour les 2 camps mais il faut avoir roulé en vélo pour comprendre que les règles de vitesses sont différentes. Souvent on arrive à 30-35 kms par heure alors qu'en voiture les gens quitte un stop en pensant que l'on arrive à 10 km/h. Le cycliste sai ce que c'est d'être e voiture mais l'inverse ne fonctionne pas.
    ce matin j'ai fait 53 kms pour aller travailler et je peux juste vous dire qu'en Allemagne et en Suisse je me sens bien plus en sécurité qu'en France pourquoi ?
    Je crois que les cyclistes ne sont pas plus coupables ni moins : je me suis fait doubler alors qu'il y avait un terre plein central par ex (croyez vous que le conducteur a gagné beaucoup de temps?)
    En France les collectivités n'ont rien prévu pour les vélos, on fait des kms de piste pour les statistiques. Hier soir j'en ai pris une et bien c'était plus chaotique que dans un chemin de champ.
    En Allemagne les gamins vont à l'école en vélo et eux savent avant même de prendre le volant ce que c'est qu'être cycliste

    je suis d'accord avec ce monsieur, je fait du vélo chaque matin et des "c..." j'en croise.....Ils se croies dans une étape du tour de France et tans pis pour ceux qui arrivent en face et lorsque je suis en voiture, ils s'autorisent à prendre toute la largeur de la chaussée.

    Et comment faites vous lorsque vous vous retrouvez coincé derrière un paysan juché sur son vieux tracteur qui roule au pas ?

  • avant d'attaquer les automobilistes , renseignez-vous sur l'accident
    la " championne " doublait par la droite une file de voitures à l'arret à pleine vitesse et une de celles-ci a laissé croiser la route à un autre véhicule que la "championne " est venue percuter
    donc un respect du code de la route des cyclistes serait un gros plus aussi ( file indienne et pas peloton , dépassement par la gauche , etc...)

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]