Bleus : Cette joueuse qui refuse le passe vaccinal intéresse l'équipe de France

Bleus : Cette joueuse qui refuse le passe vaccinal intéresse l'équipe de France©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mercredi 09 février 2022 à 12h58

Cas très rare, une jeune volleyeuse a rompu son contrat en club car elle refuse de se faire vacciner. Elle intéresse néanmoins l'équipe de France.



Alors que le monde entier, et bien évidemment la France, est plongé en pleine pandémie de Covid-19 depuis deux ans, elle, elle a dit non. Cette volleyeuse de 24 ans refuse le passe vaccinal et vient de réaliser un geste fort. Très fort même, puisqu'elle a subitement rompu son contrat avec son club. Elle, c'est Léna Chameaux, jeune passeuse de Terville-Florange, actuel 5eme de Ligue AF. Non vaccinée contre le Covid, elle a préféré arrêter avec son équipe plutôt que d'accepter le fameux passe.

« Je ne veux pas d'un vaccin dont je n'ai pas besoin : j'ai eu le Covid en mars 2020 et depuis je ne l'ai plus eu »

Léna Chameaux, pas spécialement antivax pourtant, mais pas vraiment non plus à cheval sur ses rappels vaccinaux de manière générale, se « plaisait » bien avec un autotest chez le pharmacien tous les trois jours afin d'obtenir le précieux QR code. Elle acceptait de se soumettre au passe vaccinal mais elle refuse de se faire vacciner. Ça, non ! « Je n'accepte pas le passe vaccinal. J'estime qu'on n'a pas assez de recul, qu'on ne sait pas ce qu'il contient, a expliqué la jeune volleyeuse au Républicain lorrain. Pour autant, je ne le remets pas en question, mais je suis mon instinct. J'ai l'impression que l'on ne nous dit pas tout ou qu'on nous explique mal. Je ne veux pas d'un vaccin dont je n'ai pas besoin : j'ai eu le Covid en mars 2020 et depuis je ne l'ai plus eu. Or, sans passe vaccinal, je ne peux plus entrer dans un gymnase. Je ne peux donc plus jouer. »


Le staff de l'équipe de France la suit

Alors, elle a rompu son contrat avec Terville-Florange, où le président Daniel Mroczkowski s'est dit « très peiné par ce départ ». La passeuse de 1,77 m, sous contrat jusqu'en juin 2023, est arrivée de Monaco (club de N2, quatrième niveau) après avoir évolué au pôle de Sablé-sur-Sarthe, l'IFVB et Bordeaux. Joueuse au profil séduisant, elle intéresse même l'équipe de France dont le staff la suit. Sans club, Léna Chameaux s'entretient en jouant au beach-volley et est retournée auprès de sa famille. En attendant l'éventuelle suppression prochaine du passe vaccinal pour reprendre du service.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.