Wimbledon : Cornet laisse planer le doute

Wimbledon : Cornet laisse planer le doute©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 04 juillet 2022 à 23h44

A 32 ans, Alizé Cornet est-elle réellement en âge d'arrêter sa carrière ? C'est elle-même qui en a parlé, mais si c'était seulement pour s'enlever de la pression, il est tout à fait envisageable que la Française pousse encore un peu plus loin que 2023.



Alizé Cornet a clairement entrevu le deuxième quart de finale de sa carrière sur un tournoi du Grand Chelem, en empochant le premier set face à Ajla Tomljanovic lundi, avant de s'incliner en trois manches (4-6, 6-4, 6-3). Alors qu'elle assure qu'il s'agit de sa dernière saison complète et qu'elle terminera à Roland-Garros la saison prochaine, et que ce sont justement ces annonces qui lui permettent de jouer un excellent tennis, est-il temps de revoir le plan ? "Si ça devait être mon dernier match à Wimbledon, franchement, j'ai tout donné. J'ai laissé mes tripes. Mais c'est sûr que ça donne envie de revenir... Je peux vraiment bien jouer, je n'étais vraiment pas loin et je me dis que j'en ai encore sous le capot. Mais là, honnêtement, je n'y pense pas." Trop tard, c'est dit.

En attendant, cap sur l'US Open où, sauf blessure bien malvenue après une série ininterrompue depuis 2007, elle détiendra seule le record de participations consécutives avec un 63eme tournoi du Grand Chelem de rang : "J'ai envie de bien faire ! Je vais essayer de faire une programmation intelligente, même si j'ai envie de toujours jouer ! Si je m'écoutais, j'irais presque à Lausanne la semaine prochaine, mais ce n'est clairement pas une bonne idée. J'ai aussi besoin d'un peu de vacances. J'ai eu ma dose pour une petite dizaine de jours." A Wimbledon, elle a égalé la performance historique d'Ai Sugiyama et ses 62 tournois d'affilée. Autre objectif qui devrait être accompli cette saison : les 500 victoires en carrière, puisqu'il n'en manque que trois (497) à la 37eme joueuse mondiale - et n°1 française.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.