US Open : La chaleur, encore un problème ?

US Open : La chaleur, encore un problème ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 31 août 2022 à 15h12

Alors que les températures approchent les 30 degrés et qu'une forte humidité règne à New York, certains joueurs le vivent difficilement, à l'image de Richard Gasquet.



On n'est en pas encore à la situation de 2018, quand l'US Open, pour la première fois de son histoire, avait mis en place un protocole lié à la chaleur extrême. Mais les organismes souffrent tout de même depuis le début du Grand Chelem new-yorkais. En raison des températures, qui approchent les 30 degrés, et, surtout, du fort taux d'humidité. Richard Gasquet en a fait l'expérience mardi lors de son match du premier tour face au Japonais Taro Daniel, programmé à 11h heure locale (17h en France). Un duel de quatre manches et 3h16 remporté par le Biterrois (6-4, 6-7[1], 6-2, 6-2), qui avait pris ses dispositions et s'en expliqué à l'issue de son match.

Gasquet : "Tu sais que tu vas souffrir"

"C'est très dur. J'ai pris une quinzaine de chemises pour jouer le match, six ou sept paires de chaussettes, trois paires de chaussures et j'ai quasiment tout utilisé. Quand tu arrives là, tu sais que tu vas souffrir, que ça va être dur mais c'était la même chose pour l'adversaire, il avait beaucoup de mal. Ce sont des matchs de Grand Chelem, il faut de l'expérience. Et j'avais réussi à faire quatre matchs la semaine dernière avec un physique qui a bien tenu donc ça m'a donné confiance pour ce premier tour", a confié en conférence de presse, dans des propos rapportés par L'Equipe, le 91e joueur mondial, quart de finaliste à Winston-Salem (Caroline du Nord) la semaine dernière. Sa compatriote Caroline Garcia a pour sa part trouvé cette humidité "choquante".

Mais les organisateurs ne devraient toutefois pas réinstaurer leur protocole de 2018. Car à l'époque, les températures dépassaient allégrement les 35 degrés, et le taux d'humidité était de 60%. Dix minutes de pause avaient été accordées entre les troisième et quatrième sets, sur demande des joueurs, lors du simple messieurs, alors que ce break avait été mis en place entre les deuxième et troisième manches pour les dames.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.