Roland-Garros : Zverev pour la troisième fois de suite en session de nuit

Roland-Garros : Zverev pour la troisième fois de suite en session de nuit©Panoramic, Media365

Aurélien Canot, Media365, publié le lundi 05 juin 2023 à 09h06

L'affiche de la session de nuit ce lundi opposera Alexander Zverev à Grigor Dimitrov. Une sortie en nocturne qui n'a plus aucun secret pour l'Allemand, programmé là pour la troisième fois de suite en night session depuis le début de la quinzaine. Une grande première.



Il y a ceux, en l'occurrence celles, puisqu'il s'agit des femmes, qui attendaient (ou attendent encore) presque désespérément d'être programmés en session de nuit. Et puis il y en a d'autres qui ont presque uniquement à se pencher pour que la night session leur tombe dessus, sans qu'ils n'aient rien demandé ou presque. Alexander Zverev est de ceux-ci. Cette année, personne ne fait d'ailleurs mieux que lui à Roland-Garros, où l'Allemand peut d'ores et déjà être proclamé oiseau de nuit de cette édition du tournoi parisien. Lundi soir, pour la troisième fois depuis le début de la quinzaine, il se produira en effet de nouveau en nocturne. Trois fois, cela fait beaucoup. D'autant qu'il est question de trois fois de suite. C'est d'ailleurs une première. Jamais encore depuis l'arrivée Porte d'Auteuil de ce format qui fait un carton à Melbourne (Open d'Australie) ou New York (US Open), un joueur n'avait figuré autant à l'affiche de la night session. A force, l'ancien numéro 2 mondial aujourd'hui 27eme au classement oublierait presque que l'on peut aussi jouer en diurne à Paris, et pas uniquement à nocturne. Cette année, le grand malheureux des demi-finales de la dernière édition (NDLR : Il avait quitté le court central sur des béquilles après s'être gravement blessé contre Rafael Nadal) a en effet disputé uniquement un seul match en session de journée : son tout premier, contre le Sud-Africain Lloyd Harris. Depuis, que ce soit contre Molcan (victoire en trois sets) et Frances Tiafoe (victoire en quatre sets), Zverev n'a eu droit qu'aux projecteurs de la nuit.

La der pour Zverev ?

Et ce sera donc encore le cas ce lundi soir contre le Bulgare Grigor Dimitrov au lendemain de l'affiche féminine entre Sloane Stephens et Aryna Sabalenka, qui pourrait bien être la première et la dernière en ce qui concerne les femmes cette année. Le match s'est terminé un peu après 22h00 dimanche soir. Zverev, lui, sait qu'il devra se coucher beaucoup plus tard. C'est principalement ce qui lui déplaît dans ces sessions de nuit parisiennes. "Un simple masculin peut facilement se terminer après minuit et durer jusqu'à 2 heures. On peut se coucher à 5 heures, après le bain de glace. Se coucher aussi tard, c'est un inconvénient et ce n'est pas agréable pour le corps qui a besoin de rythme." Surtout s'il poursuit sa route et se retrouve lancé mercredi en journée. A moins que l'organisation ne lui réserve une quatrième virée nocturne. Toutefois, face à Nishioka ou Etcheverry, il y a peu de chance (NDLR : Et en demi-finales, les deux affiches sont programmées en journée). Les affiches de nuit sont en effet décidées en fonction de "la qualité" du match. La passe de quatre en "night", ce ne sera donc pas pour cette année pour Zverev, l'homme qui ne sort que la nuit (ou presque).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.