Open d'Australie (H) : Mannarino et Monfils en deuxième semaine

Open d'Australie (H) : Mannarino et Monfils en deuxième semaine©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le vendredi 21 janvier 2022 à 16h37

Gaël Monfils poursuit sur sa lancée à l'Open d'Australie, avec une nouvelle victoire en trois sets, au troisième tour contre Cristian Garin. Le Français sera opposé à Miomir Kecmanovic pour une place en quarts. Adrian Mannarino s'est lui aussi hissé en huitièmes de finale, pour la première fois de sa carrière à Melbourne, après son succès au bout de la nuit face à Aslan Karatsev à l'issue d'une haute lutte.



Première pour Mannarino

Jusqu'alors, Adrian Mannarino (33 ans) s'était retrouvé à trois reprises en deuxième semaine d'un tournoi du Grand Chelem. Les trois fois à Wimbledon (2013, 2017 et 2018), naturellement de loin son Majeur préféré. Pour la première fois de sa carrière, le voici en huitièmes de finale de l'Open d'Australie. Le Francilien, qui n'avait jamais dépassé le stade du deuxième tour à Melbourne, s'est offert vendredi le droit de disputer un troisième match après son succès au bout de la nuit face à Aslan Karatsev (7-6, 6-7, 7-5, 6-4). Un nouvel exploit pour "Manna", qui n'avait fait qu'une bouchée au tour précédent du numéro 11 mondial Hubert Hurkacz. Cette fois, c'est le 15eme au classement et surprenant demi-finaliste de la dernière édition que le natif de Soisy-sous-Montmorency que le Français éliminé au premier tour lors des deux premiers tournois qu'il avait disputés cette saison (à Melbourne et Sydney) a ajouté à son tableau de chasse pour rejoindre ainsi Rafael Nadal en huitièmes de finale. Une très belle performance qui doit à la résistance pas loin d'être héroïque du 69eme au classement dans le troisième set. Alors que les deux joueurs étaient à une manche partout, Mannarino, breaké deux fois de suite par le Russe, a en effet réussi à s'accrocher et à renverser un Karatsev extrêmement agressif mais presque aussi généreux (77 points gagnants, 86 fautes directes) pour basculer dans le quatrième set avec 2-1 en sa faveur alors qu'il était près de deux heures du matin en Australie. Solide, le Val-d'Oisien a ensuite réalisé le seul break du set, à 2-2. Sa deuxième balle de match a suffi pour terminer le travail après une lutte d'une intensité folle qui aura duré près de cinq heures (4h39).


Monfils poursuit son sans-faute

La saison passée, aucun joueur français ni aucune joueuse française ne s'était qualifiée(e) pour les huitièmes de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Cette année, dès le premier Majeur, le tennis tricolore est déjà assuré de ne pas vivre le même affront, avec la qualification ce vendredi de Gaël Monfils pour les huitièmes de finale de l'Open d'Australie. Le n°20 mondial a éliminé celui qui est classé juste devant lui, Christian Garin, en trois sets, et n'a donc toujours pas perdu de manche depuis le début du tournoi. Monfils s'est imposé 7-6, 6-1, 6-3 en 2h02 contre le Chilien, qui a tenu un set avant de craquer physiquement, lui qui avait disputé deux matchs en cinq sets lors de ses deux premiers tours. Le Français a bien entamé le match en menant 3-1, mais Garin l'a débreaké dès sa première occasion (3-3). Le premier set s'est donc décidé au tie-break, et Monfils, mené 4-1, a accéléré le rythme et a remporté les six points suivants, et donc la manche. Dans le deuxième, la tête de série n°17 a rapidement mené 4-0 puis a perdu l'un de ses breaks d'avance (4-1) mais a conclu deux jeux plus tard.

Et maintenant, Kecmanovic !

La troisième manche a été un peu plus accrochée, avec un Monfils qui a breaké à 1-1, puis a perdu son service dans la foulée (2-2), avant de reprendre celui de Garin (3-2). Le Chilien s'est procuré une balle de 3-3, mais le Français l'a sauvée et a remporté huit des neuf derniers points de la rencontre pour s'offrir un huitième de finale. Auteur de 14 aces, 59% de premières balles, 30 coups gagnants pour 27 fautes directes, Gaël Monfils a livré un match convaincant, et il aura un match à sa portée dimanche, contre le Serbe Miomir Kecmanovic. Le n°77 mondial, qui devait affronter Novak Djokovic au premier tour avant que le n°1 mondial ne soit contraint de rentrer chez lui, a saisi sa chance pour se faufiler jusqu'en huitièmes de finale. Ce vendredi, il a éliminé le n°26 mondial Lorenzo Sonego : 6-4, 6-7, 6-2, 7-5 en 3h23. Il aurait pu s'imposer plus rapidement s'il avait converti ses trois balles de set dans le tie-break de la deuxième manche, mais il a laissé l'Italien recoller, avant de remporter les deux derniers sets. Kecmanovic et Monfils se sont rencontrés une seule fois sur le circuit ATP, lors du dernier Rolex Paris Masters, où le Français l'avait emporté 4-6, 7-5, 6-3.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.