Coupe Davis : Premier titre pour le Canada, vainqueur de l'Italie en finale

Coupe Davis : Premier titre pour le Canada, vainqueur de l'Italie en finale©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 27 novembre 2022 à 16h55

Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime n'ayant pratiquement rien laissé aux Italiens, le Canada remporte l'édition 2022 de la Coupe Davis, son tout premier titre dans la compétition.



Le Canada est bien l'équipe de l'année. Après l'ATP Cup remportée en début de saison, la sélection nord-américaine s'est offert ce dimanche à Malaga sa toute première Coupe Davis. Un duel face à l'Australie que les joueurs de Frank Dancevic ont plié dès la conclusion des deux simples au programme de la journée. Opposé à Thanasi Kokkinakis pour ouvrir les hostilités, Denis Shapovalov a donné le ton sur le court de Malaga, hôte du Final 8 de la compétition. En effet, le 18eme joueur mondial a démarré tambour battant la rencontre. Convertissant deux de ses trois premières balles de break, Denis Shapovalov s'est immédiatement détaché, menant quatre jeux à rien en un peu plus d'un quart d'heure. Pris de vitesse, Thanasi Kokkinakis n'a pu que résister face au Canadien, sans jamais parvenir à le mettre en difficulté. La première balle de set a été la bonne pour le 18eme joueur mondial. L'Australien a haussé son niveau de jeu à l'entame de la deuxième manche mais sans parvenir à mettre Denis Shapovalov sur le reculoir. Ce dernier, pour sa part, n'a pas tremblé quand il a obtenu sa première balle de break, menant alors deux jeux à un. Mais confirmer cet ascendant n'a pas été de tout repos.

Shapovalov a donné le ton

Ecartant trois balles de débreak, c'est après huit égalités que le Canadien a tenu sa mise en jeu. Prenant une deuxième fois le service de Thanasi Kokkinakis, Denis Shapovalov a eu l'opportunité de servir pour le gain du match. C'est alors que le 95eme mondial, poussé par son équipe, a retardé l'échéance en effaçant ce break de retard. Toutefois, le Canadien a fini par avoir le dernier mot sur son engagement, à la deuxième balle de match (6-2, 6-4 en 1h31'). Un succès qui a ainsi offert à Félix Auger-Aliassime l'occasion de conclure lors de sa confrontation avec Alex de Minaur dans le duel des numéros un. Une rencontre dont le début a été bien différent. En effet, étant sous pression, l'Australien a su faire reculer son adversaire et obtenir deux balles de break d'entrée. Toutefois, une constante de ce début de match a été l'incapacité des deux joueurs de prendre le service de l'autre. Après avoir manqué ces deux balles de break, Alex de Minaur en a eu une troisième puis a vu « FAA » obtenir sa première. Là encore, aucune n'a pu être convertie. Toutefois, après un moment de statu quo, c'est bien le Canadien qui a fait la différence.


Auger-Aliassime sacre le Canada

Le huitième jeu a été le point de bascule. A la deuxième opportunité, Félix Auger-Aliassime a mis fin à la résistance d'Alex de Minaur et a pu mener cinq jeux à trois. Servant ainsi pour le gain de la première manche, le 6eme joueur mondial a pu la conclure dès que l'occasion s'est présentée. Comme à l'entame du premier set, c'est l'Australien qui a été le premier sur le seuil de prendre le service de son adversaire. Toutefois, « FAA » a tenu bon avant de répliquer dans la foulée. Après avoir écarté ces deux balles de break, le Canadien n'a pas laissé passer l'opportunité de prendre le service du 24eme mondial. Un avantage qui s'est avéré définitif. En effet, Alex de Minaur n'a pas été en mesure de tirer parti des trois balles de débreak obtenues dans le sixième jeu. Déroulant alors son jeu, Félix Auger-Aliassime a attendu patiemment de servir pour le gain du match pour sceller le sort de cette finale. Malgré une petite alerte et les deux premiers points perdus, le Canadien s'est ressaisi et a remporté les quatre suivants. La première balle de match a été la bonne pour les Nord-Américains (6-3, 6-4 en 1h42'). Trois ans après l'échec face à l'Espagne de Rafael Nadal à Madrid, le Canada ajoute son nom au palmarès de la Coupe Davis et réalise donc un doublé avec l'ATP Cup qui restera inédit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.