Paris 2024 : Nadal-Alcaraz, un duo vraiment imbattable ?

A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 13 juin 2024 à 15h17

Alors que Rafael Nadal et Carlos Alcaraz défendront les couleurs de l'Espagne aux Jeux Olympiques, ce duo sans réelle expérience commune peut-il remporter le tournoi de double ?

De l'autre côté des Pyrénées, on parle déjà de « Dream Team ». Cet été à Roland-Garros, lors du tournoi de tennis de double des Jeux Olympiques de Paris, Rafael Nadal et Carlos Alcaraz seront alignés ensemble. Un duo de rêve, avec d'un côté « le taureau de Manacor », recordman des sacres Porte d'Auteuil (14) et logiquement sorti d'entrée par Alexander Zverev pour son grand retour aux Internationaux de France, et celui que l'on surnomme « Carlitos », de 17 ans son cadet (21 contre 38 ans), et qui vient de s'imposer pour la première fois à Roland en dominant Zverev en finale. Un premier sacre parisien pour Alcaraz, déjà vainqueur à l'US Open et à Wimbledon, qui lui a valu les félicitations de son glorieux aîné. Mais si, sur le papier, cette association a de quoi enchanter, quand sera-t-il sur le terrain ?

Neuf matchs de double seulement pour Alcaraz

Ce qui est certain, c'est qu'ils auront beaucoup moins d'expérience en commun que les paires qu'ils vont croiser à Paris, des joueurs qui, pour la plupart, évoluent en double toute la saison. Mais si Nadal a déjà brillé dans l'exercice, atteignant le 26e rang mondial de la spécialité en 2005 et remportant 11 tournois, dont deux fois Indian Wells et une fois Monte-Carlo, ainsi qu'une médaille d'or olympique avec Marc Lopez en 2016 à Rio, ce n'est pas le cas d'Alcaraz. Loin de là même. Depuis le début de sa (jeune) carrière, le natif d'El Palmar n'a disputé que neuf rencontres de double chez les professionnels. Avec un bilan de trois victoires pour six défaites. L'un de ces trois succès était intervenu il y a deux ans au premier tour du tournoi de Madrid, où il avait dominé, avec Marc Lopez, la paire formée par le Polonais Lukasz Kubot et Edouard Roger-Vasselin. Un Tricolore que les Espagnols pourraient retrouver à Paris. Sans être, a priori, favoris...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.